La fédération marocaine dément les clauses de Lionel Messi pour Maroc-Argentine

La Pulga devrait affronter le Maroc le 26 mars prochain.[Icon Sport]

Alors que des clauses pour le moins surprenantes, concernant la participation de Lionel Messi lors d’un match amical entre le Maroc et l’Argentine, avaient été annoncées, la fédération marocaine a tenu à démentir ce mercredi.

Dans son édition du 5 mars dernier, le quotidien arabophone Al Akhbar révélait que la venue de la star du FC Barcelone, qui va effectuer son retour en sélection, était conditionnée par un certain nombre de clauses plutôt «étranges».

Il était ainsi question d’interdiction de selfies avec les supporters, avec les joueurs marocains, d’échanges de maillots en fin de rencontres ou encore d’interdiction d’interviews avant et après le match. Un avion spécial aurait également été affrété par la Fédération marocaine pour effectuer le voyage d’Espagne, où l’Albiceleste effectuerait son stage, à Tanger (Maroc). Et surtout, la clause la plus surprenante qui a hérissé les poils de nombreux internautes : l’obligation de ne pas être «violent» avec Lionel Messi sur le terrain.

Une seule clause réelle

Mais ce mercredi, Mohammed Makrouf, porte-parole de la FRMF, a dénoncé de «fausses informations». «Il n’y a rien de tout ça, a-t-il expliqué à Telquel. Il y a un contrat qui a été passé entre les fédérations marocaine et argentine, avec des clauses normales que l’on peut retrouver avec n’importe quelle autre fédération lors de l’organisation d’un match amical.»

«Notre seule clause concerne la présence de l’équipe première argentine avec, notamment, la présence des habituels titulaires et joueurs vedettes comme Sergio Aguero», a ajouté le porte-parole ajoutant que le contrat stipule aussi l’organisation du match pour un montant d’un million de dollars en cas de venue de Messi, moitié moins si le joueur venait à ne pas être convoqué.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles