Ligue des champions : Battu par Manchester United (1-3), le PSG est éliminé en 8es de finale de la Ligue des champions

Kylian Mbappé et les Parisiens sont passés à côté de leur match. Kylian Mbappé et les Parisiens sont passés à côté de leur match.[Klein / Spi / Icon Sport]

L’histoire se répète. Presque inévitablement. Pour la troisième saison consécutive, le PSG, vainqueur à l’aller (0-2), a été piteusement éliminé, ce mercredi, en 8es de finale de la Ligue des champions après sa défaite contre Manchester United (1-3). Un nouveau terrible camouflet pour le club de la capitale, qui risque de laisser beaucoup de traces.

Deux ans après la «remontada» vécue à Barcelone (6-1), les Parisiens semblaient à l’abri de revivre une telle convenue. Mais les leçons du passé n’ont pas été retenues pour éviter de redevenir la risée de l’Europe. Comme aucune équipe n’avait jamais été éliminée après une victoire 4-0 à domicile à l’aller, aucun club n’avait été sorti après s’être imposé à l’extérieur 0-2. Mais Paris a réussi cette performance impardonnable, rappelant qu'il était un club à part. Souvent capable du pire.

Au coup d’envoi, personne n’imaginait le scénario du Camp Nou se répéter au Parc des Princes. Même les Red Devils, qui alignaient une équipe bis avec une dizaine de joueurs absents, et notamment leur meilleur joueur Paul Pogba (suspendu), avaient du mal à s’imaginer à renverser la situation. Pourtant l'impensable est arrivé. Encore une fois.

Et le champion de France, si séduisant et impressionnant dans sa maîtrise collective trois semaines plus tôt en Angleterre, ne peut s’en prendre qu’à lui-même. Il s’est sabordé tout seul, remettant en lumière sa fragilité mentale dans les grands rendez-vous, avec deux erreurs fatales. La première est venue de Thilo Kehrer après moins de deux minutes de jeu avec en passe en retrait mal ajustée, qui a profité à Romelu Lukaku. C’est ensuite Gianluigi Buffon, coupable d’une grossière faute de mains, qui a permis à l’attaquant belge de redonner l’avantage à la formation anglaise (30e).

A ce moment-là, les hommes de Thomas Tuchel étaient toujours qualifiés grâce Juan Bernat, qui avait égalisé dix minutes seulement après l’ouverture du score. Mais ils n’étaient pas à l’abri d’une nouvelle soirée cauchemardesque, alors qu’ils dominaient largement les débats sans parvenir à se montrer dangereux. A l’image de Kylian Mbappé très discret malgré sa passe décisive sur le but parisien. Buteur à l'aller, le champion du monde s'est surtout fait remarquer en oubliant le ballon ou en glissant au moment de s’en aller défier David De Gea.

Devant cette fébrilité chronique, l’atmosphère est devenue de plus en plus pesante au fil des minutes avant que les vieux démons ne finissent par ressurgir à l’entame des arrêts de jeu avec une main litigieuse de Presnel Kimpembe à l'entrée de la surface de réparation. Après avoir fait l’appel à la VAR, l’arbitre a indiqué le point de penalty provoquant la colère du banc parisien. Un penalty qui risque d'alimenter les débats mais transformé sans trembler par Marcus Rashford renvoyant le PSG à son incapacité à devenir un grand sur la scène européenne.

Sonnés et complétement k-o debout au coup de sifflet final, Thiago Silva et ses coéquipiers sont tombés à la renverse sur la pelouse du Parc des Princes. Et ils auront bien du mal à se relever de cette humiliation. Comme le club, qui risque de connaître des heures agitées dans un futur proche.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles