Ligue 1 : le PSG se relève grâce à sa victoire à Dijon (0-4)

Angel Di Maria et les Parisiens doivent réagir après leur élimination en 8e de finale de la Ligue des champions. Angel Di Maria et les Parisiens doivent réagir après leur élimination en 8e de finale de la Ligue des champions.[Dave Winter/Icon Sport]

Il en faudra plus pour faire oublier l’humiliante élimination en 8e de finale de la Ligue des champions et regagner le cœur de ses supporters. Mais le PSG a entamé sa rédemption, ce mardi, avec une victoire à Dijon en match en retard de la 18e journée de Ligue 1 (0-4).

Pas suffisant pour entrevoir des sourires sur les visages de Thiago Silva et ses coéquipiers. Preuve que le traumatisme mancunien est toujours présent dans les têtes. Mais ils ont eu le mérite d’en faire abstraction pour reprendre leurs bonnes habitudes dans l’Hexagone et poursuivre leur cavalier seul en tête du championnat pour compter 17 points d'avance sur Lille avec encore un match en retard.

Sous les yeux de Nasser al-Khelaïfi, qui avait fait le déplacement en Bourgogne, au contraire des ultras qui avaient décidé de boycotter la rencontre, les Parisiens n’ont jamais vraiment été inquiétés et n’ont pas eu besoin de forcer leur talent pour venir à bout des Dijonnais, à la lutte pour le maintien. Mais s'ils ont été sérieux, ils étaient loin de la réaction de «champion» réclamée et attendue par Thomas Tuchel avant le match.

Mais l’entraîneur parisien ne pourra pas, en revanche, leur reprocher d’avoir mis du temps à rentrer dans la partie comme face à Manchester United. A la réception d’un corner d’Angel Di Maria au premier poteau, Marquinhos a ouvert le score de la tête, à la manière d’Edinson Cavani, dès la 7e minute. Le club de la capitale a ensuite déroulé avec Kylian Mbappé juste avant la pause (40e). Pointé du doigt après sa prestation manquée contre les Red Devils, l’attaquant tricolore a parfaitement réagi en inscrivant son 25e but de la saison en L1 pour assoir encore un peu plus sa place en tête du classement des buteurs.

Et maintenant le classique contre l'om

Il est passé même tout proche d’une 26e réalisation, mais sa frappe est venue mourir sur le poteau. C’est finalement Di Maria d’un somptueux coup-franc au retour des vestiaires (50e) et Eric Maxim Choupo-Moting dans les arrêts de jeu (92e) qui se sont chargés d’alourdir le score et sceller ce succès. «C’est une excellente réponse après ce moment difficile qu’a vécu le club», a commenté Thomas Meunier au coup de sifflet final.

Tous les regards sont désormais vers le Classique, dimanche, contre l’OM, qui marquera également les retrouvailles avec le public du Parc des Princes. «On attend Marseille avec impatience», a lancé le défenseur belge. Et une seule nouvelle victoire sur son rival historique permettrait au champion de France d’obtenir un début de pardon de ses supporters. Mais elle ne sera pas suffisante pour effacer le fiasco européen, que Paris va traîner comme un boulet jusqu'à la fin de la saison.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles