Vidéo : la simulation de Suarez sur le penalty imaginaire sifflé pour le Barça contre Lyon

En une semaine, c'est la deuxième décision litigieuse liée à un penalty et l'utilisation de la VAR qui affecte un club français en Ligue des Champions.[AFP]

La colère contre l'arbitre polonais Szymon Marciniak restait vive jeudi matin après son penalty jugé controversé accordé mercredi soir au FC Barcelone opposé à Lyon en huitième de finale retour de la Ligue des Champions.

L'action en question s'est nouée à la 17e minute quant l'attaquant uruguayen de la formation catalane Luis Suarez s'est écroulé dans la surface de réparation lyonnaise après un contact imaginaire avec Jason Denayer. Szymon Marciniak a dès lors indiqué le point de penalty, ne jugeant pas nécessaire de revoir le ralenti de l'action comme l'autorise désormais le dispositif de la VAR. « Je n’ai pas encore revu les images, mais de ce que je vois sur le terrain je pense qu’il y a une simulation de Luis Suarez. Ça reste mon avis. Ce n’est pas celui de l’arbitre et visiblement pas celui de la VAR. Donc c’est comme ça», indiquait après le match le buteur lyonnais du soir, Lucas Tousart. «Je ne sais pas pourquoi l’arbitre n’a pas consulté la VAR. C’est assez étrange. Et quand nous on marque le but, il prend deux minutes ou trois pour vérifier le but», estime pour sa part Bertrand Traoré entré en cours de jeu.

Le point de vue des joueurs lyonnais est partagé par bon nombre d'observateurs habitués des rencontres de Ligue des Champions, dont les consultants du Late Football Club sur Canal. «Suarez prouve encore une fois son niveau d'acteur hollywoodien. Il continuera à en faire tant que l'UEFA ne décidera pas une sanction exemplaire à son égard. A ce niveau et quand on joue au Barça c'est vraiment honteux et impardonnable tout comme la décision de l'arbitre», écrit pour sa part @zeksof sur Twitter. Son de cloche identique pour d'autres utilisateurs du site de micro-blogging...

 

Lyon et le PSG pas gâtés par la VAR

En une semaine, c'est la deuxième décision litigieuse liée à un penalty et l'utilisation de la VAR qui affecte un club français en Ligue des Champions. Le PSG s'en était vu siffler en fin de match contre Manchester United après une main peu évidente de son défenseur Presnel Kimpembe prétendument vu par l'arbitre sur le ralenti vidéo. Un penalty qui avait été synonyme d'élimination pour le club parisien.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles