NBA : Philadelphia Sixers - Milwaukee Bucks, à quelle heure et sur quelle chaîne ?

La présence de Joel Embiid est indispensable dans le jeu des Sixers. [Mitchell Leff / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP]

Les Philadelphia Sixers se déplacent dimanche sur le parquet des Bucks de Milwaukee. CNEWS propose avec #NBASundays de décrypter le duel du dimanche soir accessible en France en prime time sur NBA League Pass et sur beIN Sports à partir de 20h30.

Alors qu’il reste à peine plus d’une dizaine de matches à jouer dans cette saison NBA avant le début des playoffs, les fans ont toutes les raisons de saliver devant ce duel opposant deux franchises susceptibles de se retrouver en finale de conférence Est en mai prochain. Pour les Bucks comme pour les Sixers, cette rencontre est l’opportunité d’affirmer sa supériorité face à un rival potentiel à seulement quelques semaines des phases finales.

Favori pour le titre de MVP (et également sérieux candidat pour celui de Meilleur défenseur), Giannis Antetokounmpo est le leader incontesté de l’équipe affichant le meilleur bilan de la ligue avec 51 victoires pour seulement 17 défaites. Ce qui donnera aux Bucks l’avantage du terrain pendant toute la durée de leur parcours en playoffs. L’arrivée de Mike BudenHolzer – qui est lui favori pour être désigné «coach de l’année» – sur le banc a complètement révolutionné le jeu de Milwaukee, en attaque comme en défense (plus sur ce point plus tard).

©D.R

Le «Greek Freak» peut également compter sur des coéquipiers d’une insolente complémentarité avec son jeu. Si certains observateurs doutent encore de la capacité de l’équipe à confirmer sa domination lors des playoffs, les Bucks seront très clairement un problème de taille pour n’importe quel opposant.

Absent pendant près d’un mois après une blessure au genou, Joel Embiid a fait son retour dans l’effectif des Sixers dimanche dernier face aux Pacers. En seulement 28 minutes de jeu, le pivot camerounais a empilé 33 points et 12 rebonds. Le pivot camerounais est plus que jamais indispensable à Philadelphie, aussi bien offensivement que défensivement. Les recrutements de Jimmy Butler et Tobias Harris en cours de saison ont officiellement mis fin au célèbre «Process». Les Sixers visent le titre NBA dès cette année, ce qui sera très compliquée, mais ne semble pas complètement aberrant non plus. Les obstacles sont toutefois nombreux du côté de Philly, à commencer par le manque d’automatismes entre les joueurs, ou encore l’incapacité de Ben Simmons à tirer de loin. Un point faible que les Celtics avaient largement exploité en playoffs la saison passée, et qui hante encore aujourd’hui les fans des Sixers.

Ce qu’il faut savoir à propos des Milwaukee Bucks

Les Bucks sont légitimement la meilleure équipe de la saison régulière. Meilleure défense de la ligue, troisième en efficacité offensive, dominante aux rebonds, affichant une excellente efficacité aux tirs, Milwaukee a complètement révolutionné sa manière de jouer sous les ordres de Mike Budenholzer. Ce dernier a imposé un style de jeu plus fluide centré autour de l’immense talent de Giannis Antetokounmpo. L’ailier s’est imposé comme une force inamovible dans la raquette où ses bras tentaculaires lui permettent d’écraser des dunks avec une aisance déconcertante sur la tête de n’importe quel adversaire. Envoyez une prise à deux, et le «Greek Freak» trouvera un coéquipier démarqué posté derrière la ligne à trois points. Eric Bledsoe, vivement critiqué la saison dernière après sa faible performance en playoffs, a retrouvé son dynamisme d’autrefois, notamment dans sa défense en homme-à-homme et dans ses pénétrations. Khris Middleton, qui a été nommé All-Star pour la première fois de sa carrière en février dernier, et Malcolm Brogdon, sont solides aussi bien en défense qu’aux tirs longue distance. Et Brook Lopez s’éclate en gardien du panier, et en bombardier à trois points avec un record en carrière de tentatives derrière l’arc qu’il convertit à de 36% de réussite.

Le collectif est définitivement la force de cette équipe, et le recrutement de Nikola Mirotic avant la date limite des transferts est venu renforcer la flexibilité d’un effectif qui épouse parfaitement le jeu de leur superstar. La défense est l’autre point fort de cette équipe à l'approche des playoffs. Giannis Antetokounmpo est légitimement un des meilleurs défenseurs de la NBA, aussi bien près du cercle que sur les lignes de passes. Le site NBA/Stats.com le place devant Paul George en termes d’impact défensive sur les résultats de l’équipe.

Les Bucks sont monstrueux aux rebonds défensifs, et possèdent des défenseurs capables quasiment à chaque poste sur le terrain. Une qualité déterminante en playoffs où le rythme du jeu à tendance à ralentir, et où la défense revêt une importance capitale dans les matches couperets. Milwaukee va devoir prouver qu’ils sont plus qu’une excellente équipe de saison régulière lors des phases finales. Mais tous les voyants sont au vert, avec un collectif bien rodé, une défense redoutable, et une superstar obligeant l’opposition à modifier son style de jeu. Fear the Deer !

Ce qu’il faut savoir sur les Sixers de Philadelphie

Le «Process» est définitivement terminé à Philadelphie. En sacrifiant plusieurs futurs choix de draft et des joueurs clefs de la rotation pour s’offrir les services de Jimmy Butler et Tobias Harris, Elton Brand, le général manager de l’équipe, a clairement affiché son intention de voir cette équipe jouer le titre dans les années à venir, et pourquoi pas dès cette année. Et on peut le comprendre. Le duo formé par Joel Embiid et Ben Simmons, malgré sa relative inexpérience dans les phases finales, semble tout à fait en mesure de porter l’équipe vers la terre promise. Mais les problèmes à résoudre avant d’y parvenir restent nombreux. Certes, leur association avec Jimmy Butler et Tobias Harris – sans oublier J.J. Redick – permet aux Sixers d’afficher un cinq majeur redoutable susceptible de faire des dégâts en playoffs. Défensivement et offensivement, ces cinq joueurs affichent un «Net Rating» de +24 points en 83 minutes passées ensemble sur le terrain. Mais, c’est aussi là le problème. Ces cinq joueurs manquent encore d’automatismes sur le terrain, et cela pourrait leur être fatal en playoffs face à des équipes mieux rodées.

Heureusement pour les fans de Philadelphie, la présence de Joel Embiid représente un problème quasi-insoluble pour les équipes adverses. Le pivot enchaîne les performances à vous décrocher la mâchoire depuis le début de saison, et affiche les meilleurs statistiques de sa courte carrière : 27,2 points/match, 13,6 rebonds/match, et 3,4 passes décisives/match. Sans oublier un impact défensif décisif près du cercle et une capacité irréelle pour un joueur de son envergure à contrer les joueurs en contre-attaque.

Il provoque également énormément de fautes, avec plus de 10 lancer-francs tentés par match, soit la 2e meilleure marque de la NBA derrière James Harden. Offensivement et défensivement, Joel Embiid est indispensable aux Sixers. Quand il est sur le terrain, l’équipe affiche un différentiel de +8 points. Sans lui, Philadelphie est à -2,5 points. La saison dernière, ses problèmes de conditions physiques avaient joué un rôle considérable dans la série face à Boston, la fatigue le poussant à commettre des erreurs de concentration que les Celtics avaient su exploiter à bon escient.

L’autre problème majeur des Sixers en playoffs sera d'empêcher les adversaires d'exploiter la faiblesse de Ben Simmons aux tirs extérieurs. Boston, encore eux, avait déployé un schéma tactique ingénieux en demi-finale de la conférence Est la saison passée pour contrarier son jeu en pénétration et ses talents dans la distribution du jeu. La présence de Jimmy Butler et Tobias Harris devrait permettre à Philadelphie de disposer d’une palette d’options autrement plus vaste dans ces playoffs 2019, notamment en fin de match où l’apport offensif de ces deux joueurs pourraient se révéler décisif. Il reste un peu plus d’une dizaine de matches à Philadelphie pour consolider son jeu collectif. Et cette rencontre face aux Bucks représente un excellent test pour les hommes de Brett Brown.

 

À suivre aussi

Le joueur de Utah est ambitieux pour son équipe
NBA Donovan Mitchell : «Lillard, Harden, Curry, Leonard... On les attend»
Les demi-finales, les matchs de classement et la finale de l’Euro 2021 se dérouleront à Paris-Bercy.
Basket L’Euro féminin de basket organisé en France et en Espagne en 2021
Basket-ball NBA : James Harden et Donovan Mitchell bientôt à Paris

Ailleurs sur le web

Derniers articles