NBA : le moteur du Thunder cale au plus mauvais moment

La désillusion serait grande si le duo du Thunder, Russell Westbrook et Paul George, enregistrait une nouvelle élimination au premier tour des playoffs.[STREETER LECKA / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP]

Considéré comme un des favoris à l’Ouest il y a encore quelques semaines, le Thunder arrive en titubant sur la ligne de départ des playoffs. Avec une nouvelle sortie au premier tour qui se profile à l’horizon.

Qui se souvient de ces instants radieux où le Thunder pointait en 3e position de la conférence Ouest, talonnant de peu les Nuggets, derrière les performances «MVP-esque» de Paul George, la débauche d’énergie transcendante de Russell Westbrook, et le reste de l’effectif évoluant en parfaite harmonie avec ses deux stars ? Mais voilà que, depuis le All-Star Game, OKC cafouille son basket, et retourne dans ses anciens travers. Ce qui ne laisse présager rien de bon pour les hommes de Billy Donovan à l'approche des phases finales.

En ce premier jour de printemps, le Thunder pointe actuellement à la 8e place à l’Ouest, ce qui serait synonyme d'une fessée déculottée infligée par les Warriors de Golden State dès le premier tour. Le mieux serait peut-être d’accéder à la 7e place, et de se frotter aux Nuggets. Ce, même s’ils ont perdu leur trois matchs en saison régulière face à Denver qui, soit dit en passant, représente un adversaire de poids que les fans d’OKC auraient tort de prendre à la légère.

Depuis le All-Star Game, le Thunder compte 5 victoires pour 10 défaites, soit le 6e pire bilan de la NBA sur cette période. Leur efficacité offensive se place en dernière position. Ils sont également au fond du trou en termes d’efficacité aux tirs, derrière les Knicks, l’équipe avec le pire bilan cette saison dont le premier objectif est de perdre autant de matches possibles dans l'espoir de mettre les mains sur Zion Williamson lors de la prochaine Draft.

Même la défense, qui était pourtant une de leur force, a connu une baisse d'intensité. La récente blessure à l’épaule de Paul George n’a pas aidé les affaires du Thunder. Le joueur – qui était d’une redoutable efficacité cette saison – affiche des pourcentages aux tirs catastrophiques depuis le All-Star Game : 38,1% aux tirs, 31,4% à trois points.

OKC est également atroce sur la ligne des lancer-francs. Face à Toronto la nuit dernière (match perdu en prolongation à domicile), l’équipe a converti seulement 15 de ses 29 tentatives, soit 51,7%. Ils sont avant-derniers de la ligue dans cette catégorie depuis le All-Star Game avec 69,5% de réussite. Idem à trois points avec un risible 32,1% de réussite longue distance. Pour ceux qui l’ignoraient encore, réussir ses tirs à trois points est un peu devenue une obligation pour les équipes qui souhaitent faire autre chose que de la figuration en playoffs.

Une nouvelle désillusion en perspective ?

Si Paul George a affirmé que la situation actuelle du club ne l’inquiétait pas outre-mesure, et que les problèmes allaient se régler d’eux-mêmes d’ici le début des playoffs, le Thunder aurait plutôt intérêt à redresser rapidement la barre s’ils veulent éviter les Warriors ou les Nuggets au premier tour. Les Rockets, actuellement 3e, ne seraient pas non plus un cadeau. Les Blazers - en quatrième position - semblent un peu plus à leur portée (4 victoires en autant de rencontres cette saison face à Lillard et compagnie), et pourraient leur permettre de retrouver la confiance nécessaire pour la suite des phases finales.

Mais selon le site Tankathon, OKC joue le quatrième calendrier le plus difficile de la NBA, avec un nouvel affrontement avec les Raptors dès samedi, cette fois à Toronto, puis des rencontres face aux Pacers, aux Nuggets, aux Rockets et aux Bucks d'ici la fin de la saison. La probabilité de terminer en 7e ou 8e position est forte selon le site inpredictable.com (29% et 25% respectivement en date du 21 mars).

Alors, oui, tant qu’à faire, les fans du Thunder préfèreront jouer les Nuggets au premier tour plutôt que les Warriors (même si cette affiche serait drôlement sexy). Mais la vérité est que la baisse de régime d’OKC commence à traîner en longueur, et que certains problèmes – comme l’adresse aux LF et à trois points – sont très inquiétants. Une nouvelle élimination au premier tour des playoffs pourraient avoir des conséquences considérables sur la franchise, et remettre sérieusement en question la capacité du duo formé par Russell Westbrook et Paul George à conduire l’équipe vers la terre promise.

 
 

À suivre aussi

Le joueur de Utah est ambitieux pour son équipe
NBA Donovan Mitchell : «Lillard, Harden, Curry, Leonard... On les attend»
Les demi-finales, les matchs de classement et la finale de l’Euro 2021 se dérouleront à Paris-Bercy.
Basket L’Euro féminin de basket organisé en France et en Espagne en 2021
Basket-ball NBA : James Harden et Donovan Mitchell bientôt à Paris

Ailleurs sur le web

Derniers articles