Masters 1000 de Monte-Carlo : La leçon du maître Nadal pour son entrée en lice

Rafael Nadal faisait son retour à la compétition après un mois d’absence. Rafael Nadal faisait son retour à la compétition après un mois d’absence.[Charles Baus / SipaUsa / Icon Sport]

Rafael Nadal va bien. Très bien même. Merci pour lui. Absent du circuit depuis un mois et son forfait en demi-finale d’Indian Wells en raison d’une blessure au genou droit, l’Espagnol a en partie levé les interrogations sur son état physique, hier, lors de son entrée en lice au Masters 1000 de Monte-Carlo.

Pour son premier match de la saison sur sa terre battue chérie, le n°2 mondial a été impitoyable avec son compatriote Roberto Bautista Agut incapable de rivaliser avec le maître des lieux (6-1, 6-1). Dans le rythme dès le premier point, il a récité son tennis en extra-terrien qu’il est sans rien laisser à son adversaire.

Du Nadal tout craché, comme à ses plus belles heures, qui n’a connu qu’une très légère baisse de rythme en début de second set. Mais sans ressentir la moindre douleur au genou. «Je n’ai senti aucune limitation de ce côté-là. J’ai pu bouger comme je le souhaitais et j’étais en confiance sur mes déplacements», a-t-il affirmé. Mais s’il n’a connu aucun accroc pour son retour sur terre, il préfère rester prudent.

«Ce n’est qu’un match, mon premier sur terre depuis près d’un an, je ne peux pas dire si j’ai trouvé un super rythme, a confié le Taureau de Manacor. J’ai juste bien commencé. Se lancer comme ça, bien sûr, ça aide, ça donne de l'énergie positive, de la confiance en son corps. C’est ce dont j'avais besoin.» Et ce n’est pas forcément une bonne nouvelle pour ses futurs adversaires. A commencer par le Bulgare Grigor Dimitrov. Car il faudra bien compter sur lui pour se coiffer d’une douzième couronne en principauté. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles