L'ex-patron de l'UEFA Lennart Johansson est mort à 89 ans

Le Suédois Lennart Johansson, alors président de l'UEFA, en conférence de presse, le 9 novembre 2004 à Vienne  [Johannes Kernmayer / AFP/Archives] Le Suédois Lennart Johansson, alors président de l'UEFA, en conférence de presse, le 9 novembre 2004 à Vienne [Johannes Kernmayer / AFP/Archives]

Le Suédois Lennart Johansson, ancien président de l'Union européenne du football (UEFA) de 1990 à 2007, est mort à l'âge de 89 ans, a annoncé mercredi la Fédération suédoise de football.

«Le football suédois est en deuil. Lennart Johansson est mort. Il s'est endormi dans la soirée du 4 juin à la suite d'une courte maladie, à 89 ans», a annoncé la fédération dans un communiqué. Né dans une famille d'ouvriers de Bromma, une banlieue de Stockholm, coursier à 15 ans dans une société de travaux publics dont il dirigera ensuite le conseil d'administration, Lennart Johansson avait débuté sa carrière de dirigeant sportif dans les années soixante, dans le handball.

Son esprit de décision, doublé d'une étonnante puissance de travail, lui avait valu d'être élu en 1967 à la présidence de l'AIK, club de l'élite du football suédois, avant de le propulser en 1985 à la tête de la Fédération de son pays.

En 1990, Lennart Johansson avait accédé la présidence de l'UEFA. Sa carrure --il fut un honorable demi-centre en 6e division départementale-- impressionnait et son style, sans fioritures et volontiers bougon, séduisait.

Il avait développé les compétitions européennes et s'était mis à rêver d'un Championnat d'Europe. Celle que l'on appelait jusqu'alors la Coupe des clubs champions européens -plus ouverte et moins lucrative- sera rebaptisée en 1992, sous son règne, la Ligue des champions.

«Les années de travail au sein de différentes commissions ont fait de Lennart Johansson un nom respecté sur la scène internationale», a commenté la fédération suédoise.

M. Johansson, qui fut également vice-président de la Fifa en tant que patron de l'UEFA, avait quitté son poste en 2007 après sa défaite face au Français Michel Platini, alors qu'il briguait à 77 ans un nouveau mandat à la tête de l'institution européenne.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles