Roger Federer-Rafael Nadal, demi-finale de Roland-Garros 2019 : à quelle heure et sur quelle chaine ?

Roger Federer et Rafael Nadal vont s’affronter pour la 39e fois de leur carrière. Roger Federer et Rafael Nadal vont s’affronter pour la 39e fois de leur carrière.[Matthias Hauer / GEPA / Icon Sport]

C’est le 39e opus de l’une des plus grandes rivalités de l’histoire du tennis. Roger Federer retrouve, ce vendredi 7 juin, son meilleur ennemi Rafael Nadal en demi-finale de Roland-Garros. Une rencontre à suivre en direct à partir de 12h50 sur France 3 puis France 2 et Eurosport 1.

Dans le bilan de leur confrontation, avantage pour l’Espagnol avec 23 succès contre 15 pour le Suisse. Sur la terre battue de Roland-Garros, il est en revanche à sens unique. Le Majorquin a remporté leur cinq duels Porte d’Auteuil, dont le dernier, il y a 8 ans, en finale. Mais le Suisse reste sur cinq succès d’affilée face au n°2 mondial à chaque fois sur dur ou en salle. Sur ocre, ce sera forcément une autre histoire. L’homme aux 20 Grands Chelem a mordu la poussière à treize reprises en quinze confrontations sur la surface fétiche du Taureau de Manacor.

Le défi promet d'être monumental. Mais, à deux mois de ses 38 ans, Federer, plus vieux demi-finaliste à Roland-Garros depuis 51 ans, ne va pas rendre les armes aussi facilement. Et s’il a dépassé ses attentes avec une 44e demie en Grand Chelem pour son retour dans la capitale après quatre ans d’absence, l’Helvète veut croire en ses chances aussi minces soient elles. «On ne sait jamais, il sera peut-être malade, il peut y avoir du vent ou de la pluie. Si vous voulez réussir quelque chose sur terre battue, à un moment ou un autre il faut se frotter à Rafa. Si j’avais voulu éviter ce match, je n’aurais pas joué ici», a lancé le Bâlois, qui rêve d’une deuxième Coupe des Mousquetaires tout juste dix ans après son unique sacre.

Maître des lieux, Nadal, qui vient de souffler ses 33 bougies, est en quête, lui, d’une 12e couronne pour marquer encore un peu plus l’histoire de son sport et se rapprocher de son rival avec un 18e Majeur. De quoi mettre du piment dans ce nouveau bras de fer entre les deux monstres sacrés, qui ont construit une partie de leur légende sur leur rivalité. «On a partagé les moments les plus importants de nos carrières en jouant l’un contre l’autre et ça va être encore le cas, se délecté d’avance l’Espagnol. Ce match est spécial pour lui et pour moi et encore plus aujourd’hui.» Car il s’agit peut-être de l’un des derniers, alors il n’est à manquer sous aucun prétexte.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles