Paris : Hammadoun Sidibé ramène la crème de la NBA au Quai 54

CNEWS / Xavier Trèfle Le Quai 54 se déroule les samedi 22 et dimanche 23 juin au Stade Emile Anthoine [Xavier Trèfle]

Depuis maintenant 15 ans, Hammadoun Sidibé organise un tournoi de street basketball dans la capitale. Ce week-end, c’est au pied de la Tour Eiffel, sous un soleil écrasant, que le Quai 54 a posé son terrain et ses grosses basses hip-hop.

Parmi les invités, Russell Westbrook, Kemba Walker, Blake Griffin Maya Moore et Carmelo Anthony ont répondu présent pour une édition notamment animée par Mokobé, chanteur du groupe de rap 113. Les rappeurs Koba La D et Niska ou encore Hamza donnent également un concert. Un casting impressionnant pour un événement, gratuit à ses débuts, dont les places partent en quelques minutes chaque année. Sans euphorie, Hammadoun Sidibé savoure ce succès avec sérénité.

Vous attendiez vous à un tel succès ?

Non, je suis juste un passionné et je joue au basket depuis toujours. Après, je ne pensais pas aller aussi loin mais , d’entrée, je lui ai mis un caractère sérieux d’entrée. Je ne me suis jamais dit « je vais faire un tournoi comme ça », j’ai essayé de faire un truc carré.

Comment réunir autant de talents, du monde de la musique et de celui du sport, au pied de la Tour Eiffel ?

J’ai plusieurs activités, je suis notamment producteur dans la musique. On a donc forcément de bons rapports avec toute la génération de rappeurs qui est là aujourd’hui. Au niveau sportif, les gars demandent à venir ! J’ai eu la chance, il y a 15 ans, d’avoir tous mes potes pros qui ont commencé. Ils ont donc donné une certaine valeur au tournoi. Ensuite, petit à petit, un pro ramène un autre pro. Il faut surtout faire attention à inclure la nouvelle génération dedans. A chaque fois, on prend un petit nouveau pour que les jeunes grandissent avec l’esprit Quai 54. C ‘est à nous d’être malins et d’avoir une vision sur le long terme.

« Ici, il y a la passion du basket »

Est-il possible d’améliorer le concept ?

Tel qu’il est là, il me convient et convient à beaucoup de monde. Le Quai 54 il a une histoire spéciale, c’était un événement gratuit, c’est devenu payant, ça a quitté Paris et on est revenu. On essaie de pas trop calculer. On essaie toujours de faire mieux, d’être plus performant en terme d’organisation. Sur ses trois dernières années, l’événement a complètement changé de physionomie. On fait tout nous-mêmes, on imagine tout. Il faut continuer. Tout simplement.

En janvier prochain, il y aura un match de la saison NBA à Paris. Le Quai 54 a-t-il contribué à rendre cela possible ?

Oui, clairement! Jusqu’à présent, c’était en Angleterre qu’ils faisaient les matches NBA et ils vont les faire à Paris. Ici, il y a la passion du basket, les gens aiment ce sport. C’est bien pour tous ceux qui n’ont pas la chance de voir un match aux Etats-Unis. Ca sera l’occasion de peut-être toucher ce rêve qu’ils ont depuis des années. Et puis la France c’est le bon marché pour faire ça.

Le Quai 54 se déroule ce samedi et ce dimanche au Stade Emile Anthoine

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles