Fonctionnement, dossiers chauds… tout ce qu'il faut savoir de la free-agency en NBA

Kawhi Leonard et Kevin Durant, principales attractions du marché Kawhi Leonard et Kevin Durant, principales attractions du marché[SipaUSA / Icon Sport]

Ce n'est pas parce que la saison est terminée que la NBA s'arrête de tourner. Dans la nuit du 30 juin au 1er juillet, à minuit heure française, le visage de la ligue va changer grâce à l'ouverture de la free-agency, soit la période à laquelle les joueurs peuvent signer des contrats dans d'autres équipes.

Rappel du fonctionnement 

Dans les sports américains, et en particulier le basket, le fonctionnement est très différent du football. Les transferts à 222 millions d'euros pour Neymar n'existent pas. Pour changer de club, les joueurs doivent attendre la fin de leur contrat et signer ailleurs en tant qu'agent libre («free-agent» en anglais). L'autre possibilité est un éventuel échange contre d'autres basketteurs ou des choix de draft, dans lequel ils n'ont souvent pas leur mot à dire.

À la différence du football également, le budget salarial est limité pour toutes les équipes, afin de garantir une certaine équité sportive et éviter que certaines raflent tous les meilleurs joueurs. C'est pour cela qu'il n'est pas rare de voir d'excellentes équipes sur une période rester dans les bas fonds du classement quelques années plus tard si la gestion de cette masse salariale n'a pas été bonne. 

Irving, Walker, Thompson... Certains connaissent déjà leur équipe pour la saison prochaine

S'il est théoriquement interdit pour les équipes de discuter avec les joueurs pour leur proposer des contrats, cette règle est peu respectée. Ainsi, alors que la free-agency n'est pas encore ouverte, plusieurs joueurs ont déjà commencé à scruter les agences immobilières pour s'acheter leur prochaine maison.

Klay Thompson, arrière de Golden State et membre des fameux Splash Brothers, son duo avec Stephen Curry, devrait lui rester en Californie. Malgré sa lourde blessure lors des finales NBA (remportées par Toronto), qui pourrait le tenir écarté des terrains pendant toute la saison, les Warriors vont lui offrir un énorme contrat pour s'attacher ses services pendant de longues années encore. 

Kyrie Irving, l'un des tous meilleurs meneurs de la ligue, ancien coéquipier de LeBron James à Cleveland, devrait rejoindre Brooklyn. Les Nets ont en effet travaillé depuis un an pour avoir de la place dans leur masse salariale afin de signer un voire deux grands joueurs. Celui qui évoluait avec les Celtics depuis deux ans devrait être le premier.

Boston n'a cependant pas mis beaucoup de temps à faire son deuil, puisque le contrat qu'ils gardaient en stock pour leur star sera proposé à Kemba Walker, un autre meneur All Star qui cherche à faire mieux pendant les play-offs. Il faut dire que son équipe des Charlotte Hornets ne lui garantissait clairement pas d'y figurer.

Kawhi Leonard, Kevin Durant, Jimmy Butler, les points d'interrogations

Kawhi Leonard

Une année, une bague, et puis s'en va ? C'est toute la question pour Kawhi Leonard, qui est certainement l'un des deux agents libres les plus scrutés du marché. Le néo-champion NBA avec Toronto a le choix entre plusieurs scénarios. Soit il reste au Canada, afin d'assoir définitivement sa légende, comme le réclame les fans des Raptors, soit il s'en va tenter de gagner un nouveau titre dans une troisième franchise différente (il avait remporté un titre avec San Antonio en 2014). Si la première théorie semble la plus probable à l'heure actuelle, les deux clubs de Los Angeles, les Lakers et les Clippers font le forcing pour obtenir sa signature. Les Lakers n'ont que très peu de place dans leur marge salariale, mais semblent très motivés à l'idée de le signer, alors que les Clippers travaillent depuis un an pour l'accueillir. À tel point que des panneaux publicitaires avec le nom du joueur et les couleurs des Clippers sont apparu aux abords de la ville.

Cependant d'autres équipes pourraient bien réussir à le convaincre grâce à un joli projet, comme les Brooklyn Nets avec Kyrie Irving, ou les New York Knicks en cas de signature d'une autre star. Mais cette dernière possibilité semble encore loin de se produire.

KEVIN DURANT

Sa blessure au tendon d'achille a fait l'effet d'une bombe dans le monde de la NBA. Officiellement agent libre, Kevin Durant, l'un des meilleurs joueurs du monde, ne foulera pas les parquets de la saison, et ne reviendra peut-être jamais à son niveau. Pour autant, beaucoup d'équipes sont prêtes à lui offrir un énorme contrat «au cas où» sa blessure se remet bien. C'est le cas des Warriors, qui souhaitent conserver leur équipe triple championne NBA dans le futur, mais aussi d'autres comme les New York Knicks, les Los Angeles Clippers ou les Brooklyn Nets. Si rien n'a véritablement fuité concernant sa décision, des rumeurs font état de discussion entre KD et Leonard, qui souhaiteraient évoluer dans la même franchise. Seuls les Clippers ou les Knicks semblent en mesure de s'offrir les deux, affaire à suivre. 

Jimmy Butler

Après un échange qui avait fait beaucoup parler en début de saison dernière, le faisant rejoindre Philadelphie, Jimmy Butler semble bien déjà plier bagage. L'homme au caractère parfois compliqué pourrait atterrir à Miami ou à Houston selon les rumeurs de discussion. Miami a plus de place dans sa marge salariale, mais les Rockets de Houston seraient extrêmement motivés à l'idée de former une paire James Harden-Jimmy Butler.

Il ne faut cependant pas laisser les équipes avec de la place comme les Clippers, les Nets ou New York en dehors de l'équation. Si Butler est un très bon joueur, il est très probable qu'il faille attendre la signature des autres gros noms pour voir une destination se dessiner pour lui. Ce sera également le cas pour d'autres agents libres convoités comme Al Horford, DeMarcus Cousins ou encore D'Angelo Russel.

Les Los Angeles Lakers, l'équipe à suivre 

Si beaucoup de projets sont intrigants grâce à cette free-agency XXL, c'est les Lakers qui attirent tous les regards. Après avoir signé Anthony Davis et LeBron James en deux ans, l'équipe ne possède plus que trois joueurs sous contrat. 

Avec un budget salarial limité à cause des énormes salaires des deux stars, l'équipe va devoir être maligne si elle veut recruter un nouveau top joueur et conserver de la place pour d'autres avec un tant soit peu de talent. Car il est difficile d'imaginer une équipe gagner avec seulement deux joueurs. Les séismes n'ont donc peut-être fait que commencer avec l'arrivée de Davis sur la côte ouest. 

Pour en savoir encore plus avant le début officiel de la draft, écoutez notre podcast NBA Corner : 

À suivre aussi

Les demi-finales, les matchs de classement et la finale de l’Euro 2021 se dérouleront à Paris-Bercy.
Basket L’Euro féminin de basket organisé en France et en Espagne en 2021
Basket-ball NBA : James Harden et Donovan Mitchell bientôt à Paris
Les Tricolores ont concédé leur quatrième revers consécutif en finale.
Basket Les Bleues encore battues en finale de l'Euro par l'Espagne (86-66)

Ailleurs sur le web

Derniers articles