Lewis Hamilton rafle la mise en Grande-Bretagne

Lewis Hamilton a décroché sa septième victoire de la saison à Silverstone. Lewis Hamilton a décroché sa septième victoire de la saison à Silverstone.[PA Images / Icon Sport]

Maitre à domicile. Lewis Hamilton a remporté, ce dimanche, le 6e Grand Prix de Grande-Bretagne de sa carrière pour signer sa septième victoire de la saison en dix courses et accroître son avance en tête du championnat du monde grâce également au meilleur tour. Son coéquipier Valtteri Bottas et Charles Leclerc ont complété le podium au terme de 52 tours très animés.

Toujours plus haut, toujours plus grand, toujours plus dominateur. Le Britannique a triomphé sur ses terres et surpassé les cinq succès d’Alain Prost pour s’emparer du record de victoires outre-manche. Un de plus dans une carrière fort désormais de 80 succès, à onze seulement de Michaël Schumacher. Parti deuxième sur la ligne de départ, derrière Bottas, il a profité de l’entrée en piste de la voiture de sécurité au 21e tour et d’un arrêt «gratuit» pour prendre le meilleur sur son coéquipier. Et c’est sans trembler et loin du tumulte qu’il a rallié l’arrivée avec en prime le point du meilleur du tour.

Car s’il a vécu une course presque tranquille, elle a été beaucoup agitée derrière lui. Avec pour commencer la magnifique passe d’armes entre Charles Leclerc et Max Verstappen. Roue dans roue depuis le départ et entrés ensemble au stand au 14e tour, le Néerlandais est ressorti devant avant de voir le Monégasque le redoubler dans la foulée. Mais le pilote Ferrari a fait les frais du safety-car en rétrogradant de deux places derrière Sebastian Vettel et Verstappen. Mais à douze tours du drapeau à damiers, alors qu’il venait de se faire doubler par le vainqueur du Grand Prix d’Autriche, l’Allemand est venu percuter l’arrière de la Red Bull pour l’envoyer dans les graviers. Les deux hommes ont pu terminer la course, mais Verstappen a vu ses espoirs de podium s’envoler au profit de Leclerc, élu pilote du jour.

«C’est probablement le Grand Prix que j’ai le plus apprécié dans toute ma carrière en F1. Ça a été très dur. Je suis très heureux de terminer sur le podium», a confié le Monégasque, 5e au classement du championnat du monde et revenu à trois points de Vettel. En tête, Lewis Hamilton a porté de 31 à 39 unités son avance sur Bottas et à 87 longueurs sur Verstappen. Un écart qui pourrait encore se creuser irrémédiablement dans quinze jours au Grand-Prix d’Allemagne sur le tracé d’Hockenheim, où Hamilton reste sur deux victoires…

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles