CAN 2019 : Hervé Renard démissionne de son poste de sélectionneur du Maroc

Le Français était en poste depuis 2016. [PictureAlliance / Icon Sport]

L'histoire est terminée. Quelques jours après l'élimination du Maroc de la CAN 2019, Hervé Renard a annonce, ce dimanche, son départ du poste de sélectionneur.

Une décision prise avant la compétition comme il l'a confié sur les réseaux sociaux : « Il est temps pour moi de clore ce long et beau chapitre de ma vie, non sans une certaine émotion et tristesse, mais c’est une décision inéluctable prise bien avant la CAN 2019. »

Arrivé en 2016 après une expérience ratée sur le banc du Losc, Hervé Renard a remis de l'ordre au sein d'une formation qui était dans les profondeurs du classement Fifa (au delà de la 80e place). Avec le technicien français, les Marocains allaient reprendre du poil de la bête et retrouver le haut niveau.

Pas de titre mais un beau mandat

Il aura mené la sélection marocaine en quarts de finale de la CAN 2017, éliminée par l'Egypte future finaliste puis l'année d'après, le double vainqueur de la Coupe d'Afrique avec la Zambie (2012) et la Côte d'Ivoire (2015) emmenera le Maroc vers sa première Coupe du monde depuis vingt ans. Malheureusement, l'aventure s'arrêtera dès la phase de poules malgré un magnifique match nul face à l'Espagne (2-2). Cette année, le Français, qui était annoncé sur le départ depuis quelques temps, aurait voulu décrocher un troisième titre et permettre au Maroc de s'offrir un deuxième sacre africain après 1976. Mais ce ne sera pas le cas.

Ses choix de s'appuyer sur un même groupe de joueurs, pas forcément titulaires en club, sur le déclin, n'aura pas fonctionné. Le fait de ne pas sélectionner de joueurs locaux ou évoluant en Afrique aura aussi été critiqué par les supporters, qui malgré tout n'oublierons pas ce qu'il a fait durant son mandat. Les Lions de l'Atlas ont ainsi été éliminés par le Bénin en huitièmes de finale de la CAN 2019, dans laquelle les coéquipiers de Medhi Benatia, étaient très ambitieux avant le début de la compétition.

Qui pour le remplacer ?

Désormais, la question de sa succession se pose. Qui va prendre les rênes de la sélection ? Plusieurs noms sont évoqués comme l'ancienne gloire Mustapha Hadji, qui était dans le staff de Hervé Renard ou encore Jamal Sellami, entraîneur des jeunes. Vahid Halilhodzic serait intéressé par le poste. Mais le nom qui revient le plus souvent ces derniers temps est celui de Walid Regragui. Ancien international marocain, natif de l'Essonne, il est entraîneur du FUS de Rabat depuis 2014. Son profil fait ainsi penser à celui de Djamel Belmadi, en réussite avec l'Algérie actuellement. Une idée à creuser pour la Fédération marocaine de football ? La réponse dans les prochains jours.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles