A Annecy, Martin Fourcade prépare son grand retour

Martin Fourcade termine premier de la Mass Star devant l'Allemand Benedikt Doll et l'Italien Lukas Hofer. Martin Fourcade termine premier de la Mass Star devant l'Allemand Benedikt Doll et l'Italien Lukas Hofer.[© KMSP]

«C’était trop beau pour être vrai», s’est exclamé le biathlète français Martin Fourcade, arrivé sur la première marche du podium de la Mass Start du Nordic Festival qu'il a lui-même organisé, ce samedi 31 août à Annecy.

Face à des grands noms de la discipline – à l’instar de l’Allemand Benedikt Doll, du Norvégien Johannes Boe et des Français Quentin Fillon-Maillet et Simon Desthieux – le multi-médaillé s’est imposé sans difficulté, devant un public conquis. Pourtant, tout n’était pas joué d’avance pour Martin Fourcade qui revient de loin, après une saison 2018-2019 conclue sans médaille mondiale pour la premiere fois depuis 2009.

Ce samedi, la victoire est d'ailleurs d’autant plus symbolique que la course avait lieu dans le cadre du Martin Fourcade Nordic Festival. Un événement que le sportif français le plus titré aux jeux olympiques a entièrement organisé avec son frère Simon Fourcade, fraîchement retiré de la compétition, et avec l’ancien champion de la discipline Alexis Boeuf, dans un cadre exceptionnel, face au lac d’Annecy, en Haute-Savoie.

Le grand retour du champion ?

Sur son nuage, Martin Fourcade a tenu à remercier l'ensemble des athlètes notamment internationaux qui ont répondu présents à son événement... pour se faire battre ! «Connaissant l’orgueil de mes adversaires, il n’y a eu aucun arrangement», a souri la star du jour. «J’avais vraiment envie de gagner. L’excitation est bien plus forte que dans d’autres compétitions», a-t-il avoué, confessant également avoir été assez nerveux lors de ses tirs.

«Ce n’est pas les jeux olympiques mais j’ai quand même envie de montrer que je suis capable de gagner. J’ai vraiment envie de redevenir l’athlète que j’étais il y a deux, trois, quatre ans», a-t-il expliqué à la presse, même si le biathlète préfère rester modeste et la tête froide. Surtout qu'«il reste encore trois bons mois de préparation» avant le coup d'envoi de la saison le 30 novembre prochain à Östersund, en Suède. 

en présence de la ministre

Présente à Annecy pour l'occasion, Roxana Maracineanu, la ministre des Sports, a tenu à féliciter le champion – qui travaille d'ailleurs à ses côtés comme président de la commission des athlètes pour l'organisation des Jeux Olympiques de Paris 2024 – pour sa victoire mais également l'organisation du festival. «C'est un événement original, hors du temps», s'est-elle réjouie, vantant le «décor incroyable entouré de montagnes».

L'ancienne championne du monde de natation s'est également félicitée que tout le monde «puisse s'essayer à la discipline du ski sur roulette» dans le cadre du festival ouvert à tous. Ce dimanche, les néophytes peuvent en effet s'initier à cette pratique, qui a le double avantage, selon la ministre, de respecter la mixité et de mettre en avant de belles valeurs du sport.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles