Grand Prix d'Italie : le triomphe de Charles Leclerc à Monza

Le Monégasque a décroché la deuxième victoire de sa carrière en Formule 1.[Xpb / Icon Sport]

Le petit prince a récidivé. Charles Leclerc s'est imposé lors du Grand Prix d'Italie dimanche à Monza. Le Monégasque enchaine une deuxième victoire consécutive et offre à Ferrari un premier succès à domicile depuis 2010.

Ses « Yes, Yes, Yes » au moment de franchir la ligne d'arrivée sont sortis du fond du coeur et ont démontré tout son bonheur. Mais c'est en grimpant sur le podium où s'étaient amassés des miliers de tifosi bouillants et heureux que Charles Leclerc a du se rendre compte de ce qu'il venait de réaliser. Parti en pole position, le Monégasque a signé sa seconde victoire en F1, une semaine après celle glanée à Spa-Francorchamps (Belgique). S'il était resté mesuré après la perte de son ami, Anthoine Hubert, la veille, le pilote de la Scuderia a cette fois-ci pu célébrer son succès.

« Une joie intense »

« Quelle course ! Je n’ai jamais été aussi fatigué après une course, a confié celui qui a résisté, seul, aux Mercedes de Valtteri Bottas et Lewis Hamilton pendant 53 tours. Ça été extrêmement difficile mais ça veut tellement dire beaucoup de gagner ici. J’ai dû me battre à la fin je suis vainqueur. » Et il peut célébrer. Grâce à lui, Ferrari a renoué avec la victoire à domicile. Fernando Alonso, vainqueur en 2010, tient enfin un successeur. Sebastian Vettel, arrivé en 2015, n'est lui jamais parvenu à s'imposer à Monza. L'Allemand aura d'ailleurs connu un dimanche compliqué. Leader de l'écurie, il a encore déçu et a terminé très loin au classement (13e alors qu'il était parti 4e). La passation de pouvoir a réellement eu lieu lors de ce week-end à Monza. D'autant qu'au championnat du monde, Leclerc double Vettel.

« C’est incroyable, je n’ai pas de mots, a commenté le pilote âgé de 21 ans. C’est au-dessus de tout ce que j’ai pu imaginer. C’était juste incroyable de voir toute la ligne droite remplie de tant de personnes et tout de rouge. J’ai pris des risques, je la voulais absolument cette victoire. C’était très intense. J’ai ramené la coupe à la maison et je suis content. »

Belle performance des Renault de l’Australien Daniel Ricciardo et de l’Allemand Nico Hülkenberg, 5e et 6e des qualifications, qui se classent 4e et 5e. Pour le constructeur français, c’est le meilleur résultat depuis son retour en F1 en 2016. Les Français Pierre Gasly (Toro Rosso) et Romain Grosjean (Haas), parti en tête-à-queue au 8e tour, sont respectivement 11e et 16e. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles