Coupe du monde de basket : les Bleus perdent la tête et affronteront Team USA

Malgré un très grand Evan Fournier, les Français ont perdu face aux Australiens. [WANG ZHAO / AFP]

Les Bleus face à l'épouvantail américain. En s'inclinant lors de la dernière rencontre du deuxième tour face à l'Australie (98-100), les hommes de Vincent Collet vont affronter Team USA en quart de finale.

Jamais durant la rencontre, les Français n'auront réussi à prendre le large face à une très expérimentée, talentueuse et accrocheuse équipe australienne. 

Dès la première mi-temps, les Bleus font la course en tête sans parvenir à creuser l’écart. Les Français remportent le premier quart temps d’une courte tête (24-23). Mais les Aussies ne lâchent et les deux formations sont à égalité à la pause (46-46).

Le combat reprend au retour des vestiaires, les deux formations fortes du groupe L se rendent coup pour coup. Patty Mills (31 points) répond aux offensives françaises. Du côté des Bleus, Evan Fournier (31 pts), déjà excellent depuis le début de la compétition, prend les choses en mains pour permettre aux tricolores de rester au contact et reprendre l’avantage. L'ailier d'Orlando termine avec son meilleur total en sélection. 

Les joueurs de Vincent Collet, pourtant auteurs d'un bon match, n'arrivent pas à assommer leurs adversaires. Tout juste parviennent-ils à creuser un écart de 5 points en fin de troisième quart temps mais les Aussies reviennent sur le parquet le couteau entre les dents pour la dernière période.

Mills est bien épaulé par Joe Ingles (22 pts) et Aron Baynes (21 pts). Pour les Bleus, Fournier est aidé par un Nando de Colo (26 pts) tranchant. Mais ce sont les joueurs de l'Océanie qui prennent définitivement les commandes en fin de rencontre avec une dernière possession très mal négociée par les Bleus. Défaite et deuxième place du groupe L pour les Français qui devraient affronter les Etats-Unis en quart de finale. 

Face à l'une des moins impressionnantes équipes américaines de l'histoire, Nicolas Batum et ses partenaires peuvent y croire. Mais il faudra réaliser, sans doute, l'un des plus grands exploits du basket tricolore. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles