Equipe de France : Les Bleus sur leur lancée contre Andorre ?

Face à Andorre, l’équipe de France va fêter sa 100e sortie au Stade de France. Face à Andorre, l’équipe de France va fêter sa 100e sortie au Stade de France.[Anthony Dibon/Icon Sport]

Les Bleus et le Stade de France encore à la fête ? Trois jours après leur large succès contre l’Albanie (4-1), Didier Deschamps et ses hommes veulent remettre ça, ce mardi, lors de la venue d’Andorre pour célébrer de la plus belle des manières leur 100e sortie dans l’antre dionysienne et maintenir le cap dans ces éliminatoires de l’Euro 2020.

A mi-parcours, l’équipe de France occupe la tête de son groupe, mais elle ne devance l’Islande et la Turquie qu’à la différence de buts. Avant de retrouver ces nations le mois prochain pour deux rendez-vous décisifs dans la course à la qualification, elle ne peut se permettre de lâcher des points en route face à la 136e nation au classement Fifa. «Les trois points contre Andorre, ils ont la même valeur que ceux contre l’Albanie. Il faudra être capable de remettre le pied sur l’accélérateur pour imposer ce que l’on veut faire», a insisté le sélectionneur français.

Et si cette rencontre s’apparente à une simple formalité pour les champions du monde, qui s’étaient largement imposés à l’aller au mois de juin dans les Pyrénées (0-4), Deschamps appelle à la vigilance face à une formation qui risque de s’arc-bouter en défense, comme samedi à Istanbul, où elle ne se s’est inclinée que sur un but inscrit en toute fin de match. «Les Andorrans n’ont cédé qu’à la dernière minute en Turquie (0-1, 88e), a-t-il rappelé. Face à nous, ils seront regroupés et vont se battre du début à la fin. Il ne faudra pas leur laisser d’opportunités, et amener la même variété, la même percussion et la même vitesse dans le jeu que face à l’Albanie pour déséquilibrer et se créer des occasions. Il y aura la même exigence à avoir face à Andorre.»

Avec une équipe qui risque d’être remaniée. Didier Deschamps a prévu d’effectuer quelques retouches à son onze de départ. «Il me semble logique qu’il y ait des changements, a-t-il indiqué. Les 11 qui ont débuté face à l’Albanie voudraient jouer, mais ça ne sera pas la même équipe.» Reste à savoir s’il offrira du temps de jeu à Léo Dubois et Lucas Digne en défense, s’il modifiera son milieu de terrain, s’il alignera à nouveau Kingsley Coman, brillant contre l’Albanie, ou encore s’il lancera d’entrée Jonathan Ikoné, Wissam Ben Yedder et Mattéo Guendouzi entre autres. Mais ces Bleus ont prouvé qu’ils avaient de la réserve.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles