Coupe du monde de basket : victoire historique des Bleus face aux Etats-Unis (79-89) et qualification pour les Jeux

Evan Fournier et ses partenaires ont réussi un exploit historique en venant à bout de Team USA. [YE AUNG THU / AFP]

Un exploit historique. Les Français ont battu, ce mercredi, les Américains (79-89) en quart de finale de la Coupe du monde en Chine. Une première en compétition officielle pour les Bleus qui se qualifient également pour les Jeux de Tokyo. En demi-finale, ils affonteront vendredi (14h) l'Argentine.

«Depuis le début, on dit qu'on vient pour gagner», a lancé sereinement Evan Fournier, après la rencontre, au micro de Canal+ Sport. Satisfaits, mais sans célébrer ce succès à la hauteur de la performance réalisée, les hommes de Vincent Collet savourent. Ils ont réalisé le match idéal face aux stars de la NBA

Et c'est mérité. Dès l'entame de la rencontre, les Français ont joué yeux dans les yeux contre leurs homologues américains. A égalité à la fin du premier quart temps (18-18), ils ont rejoint les vestiaires avec beaucoup d'espoir et une avance de 6 points (39-45). La France a appuyé sur le secteur intérieur de son adversaire. Rudy Gobert (21 points et 16 rebonds) a fait vivre un cauchemar à Myles Turner qui a vite été gêné par les fautes. 

Le retour sur le parquet a été bien négocié par Nando de Colo (21 pts) et ses partenaires. Attendue, la révolte des hommes de Gregg Popovich s'est produite par Donovan Mitchell (31 pts). Le jeune arrière (23 ans) d'Utah a marché sur l'eau et a permis à son équipe de passer devant l'équipe de France. Les Bleus, qui ont pourtant compté jusqu'à 10 points d'avance dans ce quart-temps, a entamé la dernière période en retard de trois points (66-63). 

Gregg Popovich : «Ils ont été incroyables»

Les Américains n'ont pas désserré l'étreinte et ont enfoncé le clou, toujours par Mitchell. Mais Evan Fournier (22 pts) et ses coéquipiers n'ont pas laissé les Américains s'échapper au score. Sur un tir du joueur d'Orlando, les Bleus ont repris les commandes de la rencontre après être revenus à égalité, à un peu plus de quatre minutes de la fin de la rencontre, sur un tir longue distance de Frank Ntilikina (11 pts). 

Cette fois, les Français n'ont pas laissé les Etats-Unis revenir et ont réalisé l'un des plus grands exploits du sport français. «C'est la meilleure équipe de France que j'ai vu de ma vie, a constaté Gregg Popovich après la défaite de son équipe. Ils ont été incroyables ce soir (mercredi), vraiment redoutables». 

Cette performance n'est toutefois qu'une étape sur l'objectif des Français : le titre de champions du monde. En 2014, les Bleus avaient battu les Espagnols chez eux en quart de finale, avant de perdre face à la Serbie lors du tour suivant. Une leçon retenue pour Fournier et sa bande. L'arrière veut garder la même mentalité jusqu'au bout cette fois : «Il faut qu'on soit des chiens sur le terrain. C'est comme ça qu'on sera champions». 

Même son de cloche du côté de son jeune partenaire, Frank Ntilikina : «On veut aller jusqu'au bout. Il faut profiter de ce soir et il faut vite se concentrer sur la suite de la compétition. On a un groupe soudé et en même temps confiant. On va tout donner et être à 100% à chaque matin.»

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles