Coupe du monde de basket : les Bleus arrachent la médaille de bronze face à l'Australie (67-59)

Le capitaine Nicolas Batum a sonné la révolte face aux Australiens. [HECTOR RETAMAL / AFP]

Des Bleus héroïques. En grande difficulté durant une majeure partie de la rencontre, les hommes de Vincent Collet ont arraché la médaille de bronze face à l'Australie (67-59), dimanche à Pekin (Chine), lors de la Coupe du monde.

Au bord du parquet, Tony Parker, avec un large sourire, multiplie les accolades avec ses anciens partenaires. Les Bleus ont remporté un match pendant lequel les Australiens ont longtemps pensé ramener le bronze en Océanie. 

Et ça n'aurait pas été un scandale car les Français ont très mal commencé la rencontre. Les Aussies sont rentrés sur le terrain avec le couteau entre les dents face à Evan Fournier (16 points à 5 sur 17) et ses coéquipiers. L'arrière d'Orlando, dans la lignée de son match face aux Argentins, a eu du mal à débuter sa partie et les Australiens ont pris le dessus lors de la première mi-temps (21-30). 

De retour des vestiaires, Patty Mills (15 pts) et  Joe Ingles (17 pts) ont permis à l'Australie de prendre un avantage qui a semblé définitif (25-38) face à une équipe de France en grande difficulté sur le plan offensif (un peu plus de 20% au tir à ce moment du match). 

Capitaine Batum sonne la révolte

C'est à l'instant où l'on pensait que la médaille était quasiment perdue que le capitaine Nicolas Batum a sonné le réveil de ses troupes. L'ailier de Charlotte était au four et au moulin pour relancer la France. Avec Nando De Colo (19 pts et homme du match) et Vincent Poirier, qui a pris le relais de Rudy Gobert gêné par les fautes, il a permis aux Français de passer un huit à zéro aux Australiens et de revenir à quatre longueurs à l'entame du dernier quart-temps (42-46).

Dans la dernière période, Evan Fournier a retrouvé des couleurs, De Colo a continué son récital, bien aidé par trois tirs à longue distance d'Andrew Albicy, décisif dans l'acquisition de cette médaille de bronze. Vincent Collet et ses hommes sont venus à bout des Australiens et peuvent savourer un deuxième podium en deux éditions. 

«C'est plus qu'un lot de consolation, savourait Nando De Colo au micro de Canal+ Sport après la rencontre. Ce n'était pas la médaille que l'on espérait au début mais c'est toujours compliqué d'aller jusqu'au bout. Et ce soir, on ne pouvait pas concevoir de rentrer à la maison sans rien». 

Et maintenant, une première médaille aux J.O

Avec cette médaille, les Bleus ne quittent pas la Chine les mains vides. Après une victoire historique contre les Etats-Unis (79-89), les joueurs de Vincent Collet ont non seulement obtenu une qualification pour les prochains Jeux olympiques mais ils ont également prouvé qu'ils pouvaient pratiquer un basket de haut niveau. Il faudra toutefois gommer les absences qui ont été fatales face à l'Argentine en demi-finale (80-66). 

Autre point positif, la relève. Leader de la prochaine génération des Bleus, Frank Ntilikina a montré au monde entier son talent et sa capacité à se montrer décisif lors des moments cruciaux, autant en défense qu'en attaque. 

C'est maintenant l'heure du retour dans leurs différents championnats pour des Bleus qui, en terminant sur cette bonne note, sont maintenant lancés vers leur prochain objectif : une nouvelle médaille aux Jeux après l'argent en 2000 à Sydney. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles