L'Espagne décroche un deuxième titre mondial après avoir battu l'Argentine

Un nouveau titre qui conforte l’Espagne comme deuxième nation du monde.[NOEL CELIS / AFP]

Le favori a répondu présent. Vainqueur de l'Argentine (95-75), l'Espagne a remporté dimanche à Pékin (Chine) son deuxième titre de champion du monde de basket.

Titrée en 2006 au Japon (après avoir battu la Grèce), la sélection espagnole, emmenée par Marc Gasol - qui s'offre un deuxième titre cette année après celui de NBA en juin avec les Toronto Raptors - et Rudy Fernandez déjà présents il y a 13 ans, ajoute un nouveau trophée à une vitrine déjà bien garnie. Les Ibériques comptent trois sacres européens (2009, 2011, 2015), sans oublier les deux médailles d’argent olympique (2008, 2012).

Au-dessus toute la finale

Un nouveau titre qui conforte l’Espagne comme deuxième nation du monde, derrière les États-Unis, même si ces derniers, battus en quarts de finale par la France, restent le pays du basket.

Si les Argentins, emmenés par Luis Scola (39 ans) avaient surpris avec brio face aux Bleus en demi-finales, ils n’ont cette fois-ci pas existé. Les Espagnols, invaincus dans cette Coupe du monde, se sont vite détachés (+12 à la pause) en déroulant leur jeu collectif tout en s’appuyant sur Ricky Rubio, élu MVP du tournoi, meilleur scoreur de cette finale avec 20 points.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles