Ligue des champions : Lyon et Sylvinho déjà sous pression

Sylvinho connaît des débuts mitigés à la tête de la formation lyonnaise. Sylvinho connaît des débuts mitigés à la tête de la formation lyonnaise. [Romain Biard/Icon Sport]

Bruno Genesio est parti, Sylvinho est arrivé, mais les problèmes sont restés à l’OL. Après un départ intéressant, le club rhodanien est retombé dans ses travers qui lui collent à la peau ces dernières saisons et n’aborde pas au mieux la Ligue des champions avec la réception, ce mardi, du Zénith Saint-Pétersbourg.

A l’entame d’une semaine relevée avec son entrée en lice sur la scène européenne, mais aussi la venue du PSG en championnat, les Gones avancent sans la moindre certitude. La faute à leur manque de régularité et leur baisse de concentration devenus récurrents. «Je répète ce que j’ai déjà dit. Nous sommes payés pour jouer des matchs de 90 minutes et non pas pour 50 ou 60 minutes», avait lancé Sylvinho, vendredi, après le nul concédé sur la pelouse d’Amiens (2-2).

Arrivé cet été sur le banc, sur les conseils appuyés de Juninho, l’entraîneur brésilien n’a toujours pas trouvé le remède aux maux des Lyonnais, qui restent sur une série de trois matchs sans victoire (deux nuls, une défaite), et les effets de sa nomination tardent à se faire ressentir au sein d’une équipe dont il a pointé le manque «de caractère».

Pour l’ancien défenseur, vainqueur à deux reprises de la compétition avec le FC Barcelone, ce premier rendez-vous européen sera également un test d'envergure sur ses capacités à permettre à l’OL de passer un cap et d’atteindre au moins les 8es de finale comme la saison dernière malgré les départs à l’intersaison de Nabil Fékir, Tanguy Ndombélé ou encore Ferland Mendy.

D’autant que Jason Denayer et ses coéquipiers ont hérité d’un groupe loin d’être insurmontable avec les Russes, mais aussi le RB Leipzig et Benfica. «Il y a de belles équipes. (…) Mais, sincèrement, même si celles-ci seront difficiles à jouer, elles sont toutes prenables. On aurait pu tomber sur une poule plus compliquée», a affirmé Maxwell Cornet. Avant d’ajouter : «Je pense qu’on terminera en tête du groupe.» Et cela passe par une performance au Groupama Stadium. Au risque sinon de voir Lyon et Sylvinho être déjà mis sérieusement sous pression.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles