Ligue 1 : L'OM bien parti pour durer ?

Dimitri Payet et les Marseillais restent sur trois victoires consécutives. Dimitri Payet et les Marseillais restent sur trois victoires consécutives.[Alexpress/Icon Sport]

Tout va bien à l’OM. C’est assez rare pour être signalé. Le club olympien est au pied du podium après cinq journées et vise une 4e quatrième victoire consécutive en Ligue 1, samedi, lors de la venue de Montpellier. Ce qui constituerait une première en championnat depuis janvier 2018.

Mais cette situation n’a pas empêché André Villas-Boas de pousser un petit coup de gueule. Pas contre ses joueurs, mais la programmation de la réception du club héraultais. «Je suis très énervé contre le coup d’envoi du match à 17h30. On est habitué à jouer avec cette chaleur, mais je pense que les équipes du sud mérite un peu de respect», a-t-il lancé, ce jeudi, en conférence de presse. Et l’entraîneur portugais n’a sûrement pas oublié que son équipe n’a remporté aucun de ses deux matchs disputés à cet horaire, avec une défaite contre Reims et un match nul à Nantes.

Mais c’était en début de saison. Villas-Boas était à l’œuvre depuis quelques semaines seulement et Marseille se cherchait encore au sortir d’une saison sans relief. Depuis, l’ancien coach de Chelsea a su raviver la flamme en donnant un visage séduisant et conquérant à sa formation. Preuve en est avec la victoire, dimanche dernier, à Monaco (3-4). Menés de deux buts après moins d’une demi-heure, Steve Mandanda et ses coéquipiers ont su faire preuve de caractère pour renverser la situation. Une grinta incarnée notamment par les recrues Alvaro Gonzalez et Dario Benedetto, symboles d’un mercato finalement bien géré à défaut d’être flamboyant.

Arrivé cet été, Benedetto est l’un des grands motifs de satisfaction de ce début de saison. Avec son numéro 9 sur le dos, il n’a pas tardé à trouver ses marques à la pointe de l’attaque marseillaise et endosser le costume du buteur tant recherché ces dernières années avec quatre buts en autant de titularisations. «C’est un régal de jouer avec lui, il décroche, on arrive à le trouver. En plus il marque, on est super content de lui», s’est réjoui Morgan Sanson.

Et, en l’absence de Florian Thauvin jusqu’à la trêve, l’attaquant argentin sera l’un des atouts pour venir à bout de Montpellier et tenter de poursuivre la bonne dynamique marseillaise porteuse d’espoirs pour la suite de la saison. Même si on refuse de s’emballer trop vite sur la Canebière. «C'est trop tôt pour s’enflammer, on n’a encore rien joué. Donc pas de grandes joies, juste de la confiance. On verra en février si on maintient d’ici là cette dynamique», a tempéré André Villas-Boas, qui sait que la route est encore très longue pour espérer finir sur le podium en fin de saison. Mais une victoire pourrait permettre à l’OM de s’emparer de la tête en attendant le déplacement, dimanche, du PSG à Lyon. De quoi ramener encore un peu plus de confiance et d’ambition dans la Cité phocéenne qui en manquait cruellement ces derniers temps.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles