Ligue 1 : Le PSG encore délivré par Neymar à Lyon (0-1)

Neymar a encore permis au PSG de s'imposer en fin de rencontre. Neymar a encore permis au PSG de s'imposer en fin de rencontre.[Romain Biard/Icon Sport]

Quand il peine à trouver la solution, le PSG peut compter sur le talent de Neymar. Comme la semaine dernière contre Strasbourg (1-0), le Brésilien a revêtu le costume de sauveur, ce dimanche, pour permettre au club de la capitale de s’imposer en fin de rencontre à Lyon en clôture de la 6e journée de Ligue 1 (0-1).

Cette fois pas de retourné acrobatique, mais un nouvel éclair de génie sous une pluie battante pour délivrer le champion de France au Groupama Stadium, qu’il découvrait pour la première fois depuis son arrivée dans l’Hexagone, et rappeler qu'il reste un joueur de classe mondiale capable de faire la différence à tout moment. Au milieu de trois défenseurs lyonnais, le joueur le plus cher du monde, encore une fois le meilleur parisien sur la pelouse avec Angel Di Maria, est parvenu à se retourner et à tromper la vigilance d’Anthony Lopes (87e), qui avait jusque-là retardé l’échéance.

Cette réalisation est venue récompenser la domination parisienne dans ce choc entre les deux plus gros budgets du championnat. Dans la lignée de sa belle victoire contre le Real Madrid en Ligue des champions en milieu de semaine (3-0), Paris, toujours sans Kylian Mbappé et Edinson Cavani, ni Mauro Icardi, a monopolisé le ballon et multiplié les occasions tout au long de la rencontre, sans parvenir à trouver la faille en butant sur le portier lyonnais ou ne trouvant pas le cadre. Mais c'était jusqu’à la nouvelle inspiration de Neymar, qui prouve qu’il a bien la tête à Paris malgré ses velléités de départ vers Barcelone cet été avec ce deuxième but en deux rencontres.

«On s’est procuré beaucoup d’occasions, mais il fallait être plus précis dans la finition. Et notre crack nous a sauvés à la fin», s’est réjoui Marquinhos à l’issue de la rencontre. «On a gagné dans la dernière minute, mais ça reste une victoire méritée. Je suis très heureux», a confié de son côté Tuchel avant de faire l'éloge de Neymar. «Il peut faire mieux ! C’est le 2e ou 3e match en quatre mois pour lui. Il n’est pas encore à 100%. Il peut faire mieux, il va faire mieux.» Et c'est tant mieux pour le PSG qui, après l'Europe, a frappé un grand coup en France. Grâce à ce succès, qui vient ponctuer une semaine parfaite, il occupe seul la tête du classement avec sept points d’avance sur son plus sérieux rival. Un écart déjà définitif ?

Probable surtout si Lyon continue d’empiler les prestations de piètres qualités. Le club rhodanien, qui a enregistré un cinquième match consécutif sans succès toutes compétitions confondues, n’a pas cadré le moindre tir en douze tentatives, à l'image du Real Madrid de Zinedine Zidane, et n’a jamais inquiété son adversaire si ce n’est sur quelques contres. Le chantier de Sylvinho était déjà grand, il a pris encore un peu plus d’ampleur.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles