Bons baisers de Lewis Hamilton et Mercedes en Russie

Lewis Hamilton a renoué avec la victoire en Russie. Lewis Hamilton a renoué avec la victoire en Russie.[Xpb / Icon Sport]

Après trois courses sans victoires, Mercedes et Lewis Hamilton ont regoûté aux joies du succès, ce dimanche, au Grand Prix de Russie. Le Britannique, plus que jamais leader du championnat du monde, a devancé son coéquipier Valtteri Bottas et Charles Leclerc. Sebastian Vettel a été contraint à l'abandon.

Les Flèches d’Argent n’ont pas perdu leurs bonnes habitudes sur le tracé du Sotchi. Depuis son inauguration en 2014, elles sont toujours reparties à la victoire en poche. Et cette 6e édition n’a pas échappé à la règle. Pourtant rien ne laissait imaginer une telle issue pour l’écurie allemande, dominée par Ferrari.

Mais la Scuderia, qui restait sur trois succès (Belgique, Italie, Singapour) et promise à un doublé, est complétement au travers de sa stratégie. Alors que Leclerc s’est élancé en pole position devant Hamilton, Vettel s’est rapidement débarrassé du Britannique et profité de l’aspiration du jeune Monégasque pour s’emparer des commandes de la course. Le début des ennuis pour Ferrari. Car très vite, Leclerc s’est plaint de ce scénario imprévu à la radio et a demandé à récupérer sa place. Le message a été passé à Vettel, mais l’Allemand, qui était plus rapide, a refusé de le laisser passer.

L’inversion des positions est finalement intervenue dans les stands avec un arrêt anticipé de Leclerc, qui lui a permis de repasser devant son coéquipier, qui a changé de pneus quatre tours plus tard. Mais coup de théâtre dans la foulée de l’arrêt du quadruple champion du monde. A peine sorti des stands, il a été contraint de stopper sa monoplace, victime d’un probème mécanique, qui a provoqué la virtual safety car.

Cette mésaventure a permis à Hamilton et Bottas de passer par les stands sans être dépassé par Leclerc et signé un 8e doublé cette saison. Sûrement le plus inespéré. «Je suis si heureux et fier de l’équipe», s’est réjoui Hamilton à l’arrivée. Et il pouvait avoir le sourire avec également le point du meilleur tour. Grâce à sa 82e victoire en carrière et 26 points de plus au compteur, il a porté à 73 points son avance sur Valtteri Bottas. A seulement cinq courses de la fin de la saison, il a déjà une main posée sur sa sixième couronne mondiale.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles