Coupe du monde 2019 : le XV de France entre envie de bien faire et peur du fiasco contre les Etats-Unis

S'ils ont montré du mental pour arracher la victoire face aux Pumas, les hommes de Jacques Brunel restent encore un peu fébriles. [Icon Sport]

Gros paradoxe en vue. Après son entrée réussie dans cette Coupe du monde contre l'Argentine (23-21), le XV de France affronte les Etats-Unis, adversaire supposé le plus faible du groupe. Reste que les Bleus ne partent pas avec la fleur au fusil.

S'ils ont montré du mental pour arracher la victoire face aux Pumas, les hommes de Jacques Brunel restent encore un peu fébriles. Si bien que la rencontre face aux Américains, qui se sont fait écraser par l'Angleterre (45-7) pour leur premier match dans ce Mondial, n'est pas considérée comme gagnée d'avance par les Tricolores. Bien au contraire.

«Il y a eu quelques surprises depuis le début de la compétition. On n'est pas à l'abri, a souligné Louis Picamoles qui portera le brassard face aux Etats-Unis. On a préparé ce match avec humilité et sérieux. Il faut aussi prendre du plaisir pour ne pas tomber dans ce piège. J'espère qu'on est assez matures pour ne pas se permettre de décompresser.» Et ainsi éviter une nouvelle désillusion que les Français ont trop connu par le passé. «On est les rois pour ça», a d'ailleurs appuyé le Montpelliérain.

Il faut dire que les matchs compliqués (défaite, victoire à l'arrachée ou nul) face à des équipes inférieures ont été nombreux. Les Tonga en 1999 et 2011, les Fidji en 1987 et 2018 ou encore la Namibie en 1999 et le nul face Japon en 2017, les Bleus sont coutumiers du fait malheureusement. Et ils seraient bien inspirés de mettre fin à cette habitude cette année. D'autant que les coéquipiers d'Arthur Iturria et Gaël Fickou retrouveront ensuite les Tongiens. Aux Bleus de montrer que les temps ont changé et que demain tout ira bien.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles