Rudi Garcia nouvel entraîneur de Lyon

Rudi Garcia a signé un contrat de deux ans avec Lyon. Rudi Garcia a signé un contrat de deux ans avec Lyon.[Dave Winter/Icon Sport]

Lyon tient le remplaçant de Sylvinho. Une semaine après la mise à l’écart du Brésilien, Rudi Garcia a été nommé, ce lundi, sur le banc de l’OL, où il s’est engagé jusqu’en juin 2021.

Libre depuis son départ de Marseille, où il a été poussé vers la sortie en fin de saison dernière, il aura pour principale mission de relancer le club rhodanien seulement 14e de Ligue 1 après neuf journées. L’ancien entraîneur de Lille ou encore de l’AS Roma n’était pourtant pas le premier choix dans l’esprit des dirigeants lyonnais, qui avaient fait de Laurent Blanc leur priorité. Mais les négociations n’ont pu aboutir en raison de la composition du staff du champion du monde, et notamment de la non-venue de son habituel adjoint Jean-Louis Gasset quelques semaines seulement après son départ de Saint-Etienne.

La piste menant à Jocelyn Gourvennec a également été étudiée avant d’être abandonnée pour finalement miser sur Garcia. «Partout où il est passé, il a eu des performances très au-dessus de la moyenne et il a toujours su tirer le maximum des effectifs qu’il avait à sa disposition», a justifié Juninho. S’il a été sacré champion de France et remporté la Coupe de France avec le Losc en 2011 avant d’être vice-champion d’Italie en 2014 et 2017, il reste sur un passage plus que mitigé à l’OM, malgré une finale de Ligue Europa et «le meilleur pourcentage de victoires de l’histoire du club» mis en avant par l'OL.

Ce choix est d’autant plus surprenant qu’il a aussi tenu des propos parfois virulents à l’égard de l’OL et son président Jean-Michel Aulas quand il était sur le banc de l'autre Olympique. Mais Juninho a été séduit par le discours de Garcia. «J’ai eu une véritable connexion football avec lui, a expliqué le directeur sportif lyonnais. Nous parlons le même langage en termes de tactique et de jeu. Il prône un football technique et offensif dans la tradition du jeu lyonnais et cela va répondre aux attentes de nos supporters.»

Cela reste à prouver. Dès les prémices de sa nomination, les supporters lyonnais n’ont pas manqué d’exprimer leur désapprobation et leur défiance quant à sa venue dans un mouvement de contestation. Et Rudi Garcia devrait avoir un premier aperçu de ce climat hostile, dès samedi, à l’occasion de la venue de Dijon au Groupama Stadium.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles