Le club allemand de Sankt Pauli écarte Cenk Sahin pour son soutien à l’armée turque

Agé de 25 ans, Cenk Sahin (à droite) n’a pas joué une minute avec le club de deuxième division allemande. [Seskim / Icon Sport]

On ne mélange pas politique et sport. Le club allemand de Sankt Pauli a indiqué avoir libéré son joueur Cenk Sahin. La raison ? Il a soutenu l’armée turque, actuellement engagé dans le nord de la Syrie.

«Après plusieurs entretiens, les propriétaires, la direction et les entraîneurs ont décidé de dispenser Cenk Sahin de la formation et de toute autre obligation à l’égard du club avec effet immédiat. Les facteurs principaux dans la prise de décision étaient son mépris répété des valeurs du club et la nécessité de protéger le joueur. Le contrat existant restera valable en premier lieu», peut-on lire sur le communiqué publié sur son compte Twitter.

Agé de 25 ans, Cenk Sahin, qui n’a pas joué une minute avec le club de deuxième division allemande, avait apporté son soutien à l’armée de son pays natal engagée dans le nord de la Syrie sur des positions kurdes. Le club a donc suivi les supporters, dont une partie avait demandé le départ du joueur, immédiatement après la publication de son fameux post.

Son ancien club, Istanbul Basaksehir, l’a invité à retourner en Turquie. Via Twitter, le club stambouliote a posté une photo du joueur sous le maillot de l’équipe nationale.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles