NBA : Frank Ntilikina, chouchou banni du Madison Square Garden

La saison ne démarre pas de la meilleure des manières pour le Français. [SUSA / Icon Sport]

«We want Frank, we want Frank.» Lors de la lourde défaite des New York Knicks contre les Boston Celtics (95-118), dans la nuit de samedi à dimanche, le public du Madison Square Garden a réclamé le Français Frank Ntilikina, qui n'a eu le droit qu'à 18 petites secondes sur le parquet.

Depuis la reprise de la saison NBA le 22 octobre dernier, le traitement est le même pour le Français, qui revenait aux États-Unis avec la confiance d’une Coupe du monde réussie : 2 minutes en match d’ouverture, rien lors du deuxième match contre Brooklyn et donc les 18 secondes contre Boston. Lui, qui avait maîtrisé Kemba Walker lors du quart de final historique contre les Américains a donc dû regarder depuis le banc ce même Kemba Walker planter 32 pions à ses coéquipiers new-yorkais. 

Si beaucoup feraient ouvertement part de leur frustration face à cette situation, le natif d’Ixelles, en Belgique, reste magnanime à la fin de la rencontre : «Bien sûr que je pense que j’aurais pu apporter, mais je dois aussi faire confiance à mes coéquipiers sur le terrain». Il affirme également discuter quotidiennement avec son coach pour améliorer son jeu, et gagner des minutes sur le parquet. Cependant, si Ntilikina affiche son optimise, la situation pourrait ne pas se décanter de sitôt.

Vers un échange ?

David Fizdale semble préférer trois solutions au poste de meneur de jeu occupé par le Français. Payton, Dennis Smith Jr et même la pépite RJ Barrett, pourtant plus habitué à un poste d’arrière, se partagent la position. Et les supporters des Knicks peuvent continuer de siffler Smith lors de ses entrées en jeu, ce ne sont pas eux qui font le coaching.

Alors quoi ? Va-t-il falloir regarder le talentueux numéro 8 de la draft 2017 trépigner toute la saison, en se contentant de miettes de fin de matchs déjà pliés ? Pas forcément. Si lui refuse d’en parler, et explique après la rencontre de Boston qu’améliorer les résultats de New York est l’objectif principal, des rumeurs font état d’un potentiel échange afin de trouver une franchise qui souhaite réellement le faire jouer. Celle qui reviendrait avec le plus d’insistance est Detroit. 

L’équipe qui a drafté Sekou Dombouya cet été serait attentive à l’évolution du dossier. Reste à savoir si New York acceptera de laisser partir son «French Prince», et surtout, si Ntilikina aurait véritablement du temps de jeu chez les Pistons. Pas évident quand on sait que deux meneurs de talent, Reggie Jackson et Derrick Rose, sont en place dans l’effectif. Bref, pour le joueur français, la saison vient de commencer, mais semble déjà bien interminable.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles