Ligue 1 : L'OM enfin au rendez-vous dans l'Olympico ?

Dario Benedetto reste sur trois matchs sans trouver le chemin des filets avant de défier Lyon. Dario Benedetto reste sur trois matchs sans trouver le chemin des filets avant de défier Lyon.[Anthony Dibon/Icon Sport]

L’atmosphère promet d’être électrique. Entre rivalité historique, tifo géant et retrouvailles avec Rudi Garcia au stade Vélodrome, l’«Olympico» entre Marseille et Lyon ne manquera pas de piment, dimanche soir, en clôture de la 13e journée de Ligue 1. Ni d’enjeux.

Les deux équipes ont connu un début de saison identique avec des résultats décevants. Et des prestations des plus exaspérantes. Mais les Olympiques viennent de redresser la tête avec trois succès d’affilée toutes compétitions confondues pour les Lyonnais et une victoire face à Lille pour les Phocéens, au pied du podium avec trois points d’avance sur leurs rivaux (10e). Et dans un championnat qui a rarement était aussi serré, ce choc peut marquer un tournant dans la course à la qualification en Ligue des champions. «Nous remontons bien au classement. Ce match nous offre une opportunité de distancer Lyon, ce qui peut se révéler intéressant avant la trêve internationale», a souligné l’entraîneur marseillais André Villas-Boas.

Mais son équipe est encore convalescente et n’offre encore aucune garantie. Encore moins dans les grands rendez-vous comme en témoigne la lourde défaite, il y a tout juste deux semaines, contre le PSG (4-0). Un nouveau revers aurait beaucoup de mal à passer auprès des supporters et risquerait encore de venir remettre en cause les ambitions marseillaises.

Face à une équipe qui sera privée de son meilleur élément avec le forfait annoncé de Memphis Depay, auteur de cinq buts lors de ses dernières rencontres avec l’OL, Steve Mandanda et ses coéquipiers devront faire preuve de solidité et d’efficacité. A commencer par Dario Benedetto, muet depuis trois rencontres et un déplacement à Amiens il y a un mois.

Mais aussi de caractère dont ils ont cruellement manqué à Paris. Ils semblent néanmoins avoir retenu la leçon et déterminés à afficher un tout autre visage. «On va se battre ! On les attend. Il faudra gagner», a lancé Jordan Amavi. «À nous de prendre ce match de la meilleure des manières, de leur mettre la pression, a indiqué de son côté Boubacar Kamara. On doit leur montrer qu’on est chez nous.» Pour enfin se faire respecter contre un adversaire que l’OM n’a plus battu depuis cinq ans et demi en onze confrontations…

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles