Un boxeur australien meurt à l’entrainement

Dwight Ritchie s'est écroulé après avoir reçu un coup et n'a pas pu être réanimé. Dwight Ritchie s'est écroulé après avoir reçu un coup et n'a pas pu être réanimé.[Johnny Fidelin/Icon Sport]

Le monde de la boxe est à nouveau en deuil. Un peu moins d’un mois après le décès de l’américain Patrick Day (27 ans) des suites d’une lésion cérébrale traumatique subie lors d’un combat, le boxeur australien Dwight Ritchie est mort, ce samedi, à l’entraînement à Melbourne à l’âge de 27 ans.

Surnommé «le Fighting cowboy», Ritchie faisait office de sparring-partner pour son compatriote Michael Zerafa afin de se préparer en vue d’un nouveau duel avec l’Australien Jeff Horn, ancien champion du monde WBO des poids welters.

Après un coup reçu au corps, il est retourné dans son coin avant de subitement s’écroulé, a relaté le Sydney’s Daily Telegraph. Malgré plusieurs tentatives, il n’a pu être réanimé.

«C’est avec une grande tristesse et sous le choc que je dois vous annoncer la mort, aujourd’'hui, du «Fighting cowboy» Dwight Ritchie, décédé en faisant ce qu’il adorait», a affirmé le promoteur de boxe australien Jake Ellis sur Facebook.

Dwight Ritchie boxait dans la catégorie super-welters (19 victoires, 2 défaites). Son dernier combat remontait mi-août, battu par son compatriote Tim Tszyu sur décision des juges. «Je suis vraiment attristé par la mort de Dwight Ritchie», a réagi ce dernier via son compte Instagram.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles