Coupe Davis 2019 : Les Bleus se lancent dans l’aventure

Jo-Wilfried Tsonga et les Bleus sont opposés au Japon pour leur entrée en lice. Jo-Wilfried Tsonga et les Bleus sont opposés au Japon pour leur entrée en lice.[Anthony Dibon/Icon Sport ]

Un nouveau départ. L’équipe de France, version Sébastien Grosjean, lance, mardi, contre le Japon, son aventure dans la toute nouvelle version de Coupe Davis du côté de Madrid (Espagne)

Dix jours après le sacre des Bleues en finale de la Fed Cup en Australie, les hommes vont tenter de faire tout aussi bien dans la première édition de ce nouveau format de l’épreuve mythique du tennis. Jusqu’ici, la Coupe Davis se déroulait sur un week-end dans l’un des deux pays qui s’affrontaient. Désormais la «finale» s’étale sur une semaine et concerne 18 équipes. Une sorte de Coupe du monde revisitée qui a été créée par la Fédération internationale de tennis en partenariat avec le groupe d’investissement Kosmos, présidé par le footballeur Gerard Piqué.

C’est donc dans la capitale espagnole que la bande à Sébastien Grosjean, successeur de Yannick Noah, va essayer de remporter cette Coupe Davis dernier cri. Pour mener à bien cette mission, l’ancien champion tricolore a décidé de faire confiance à Jo-Wilfried Tsonga, Gaël Monfils, Benoit Paire et les récents vainqueurs du Masters de Londres en double, Pierre-Hugues Herbert et Nicolas Mahut. Les Bleus seront opposés dans un premier temps aux Japonais avant de défier, jeudi, la Serbie de Novak Djokovic. 

Trois sets au lieu de cinq 

Si les critiques ont été nombreuses (et le sont toujours quant au format), quelques grands noms seront tout de même de la partie comme le n°1 mondial Rafael Nadal (Espagne) et son dauphin Djokovic. Dans le camp français, si certains s’étaient montés réfractaires à l’idée d’y participer, ils semblent finalement séduits. «C’est une nouvelle compétition. Je suis excité d’y participer, s’est réjoui Gaël Monfils. Jouer trois sets au lieu de cinq, en fin d’année, ça fait du bien.» 

Les organisateurs ont en effet retenu l’une des critiques émises par les joueurs et capitaines sur le fait que les rencontres étaient trop longues. Désormais, chaque nation dispute deux rencontres de trois matches (deux simples et un double) en deux sets gagnants (contre trois auparavant). Chaque grande rencontre se déroule en session du matin (11h) ou en session après-midi (18h).

«Ca fait Coupe du monde, a confié Tsonga. L’équipe qui va soulever le trophée aura gagné beaucoup de matchs, avec beaucoup d’engagement car ça va être long, contre les meilleurs de chaque pays. C’est une compétition qui, au niveau sportif en tout cas, aura énormément de valeur.» A voir tout au long de la semaine, si ce premier test est réussi. Sinon, les critiques risquent de pleuvoir très rapidement.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles