Coupe Davis : Les Bleus viennent à bout du Japon dans la douleur

Jo-Wilfried Tsonga avait offert le premier point à la France. Jo-Wilfried Tsonga avait offert le premier point à la France.[Dave Winter/Icon Sport]

«Pour une première, je vais m'en souvenir». Sébastien Grosjean a connu des débuts tourmentés, ce mardi, sur la chaise de l’équipe de France de Coupe Davis. Pour leur entrée dans la compétition new-look, qui devait être une simple formalité, les Bleus ont dû batailler jusqu’au double décisif pour venir à bout péniblement du Japon pourtant privé de Kei Nishikori (2-1).

Dans une ambiance confidentielle avec des tribunes aux trois quarts vides, la journée avait pourtant bien commencé avec un Jo-Wilfried Tsonga expéditif. Le Manceau a eu besoin de moins d’une heure pour apporter le premier point aux Tricolores dans le premier duel de la journée. La suite a été beaucoup plus laborieuse avec la défaite surprise de Gaël Monfils. De retour en équipe de France après presque quatre ans d’absence, le n°1 français (n°10 mondial) n’a pas fait le poids contre Yoshihito Nishioka seulement 73e mondial.

L’équipe de France s’en est remis à sa paire composée de Nicolas Mahut et Pierre-Hugues Herbert, titrée au Masters de Londres deux jours plus tôt, pour éviter une cruelle désillusion. Mais là encore, les protégés de Grosjean, arrivés tard dans la nuit de dimanche à lundi à Madrid, ont peiné et ont dû puiser au fond d’eux-mêmes pour renverser la rencontre et arracher un précieux succès.

«Les gars ont tout donné. Ce n’était pas évident car ils revenaient du Masters. Il faut les féliciter», a déclaré le capitaine au micro de beIN SPORTS. Mais ses joueurs devront élever leur niveau, jeudi, face à la Serbie de Novak Djokovic pour espérer aller plus loin dans cette Coupe Davis qui est pour l’heure loin de soulever l’enthousiasme et les foules…

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles