La nouvelle aventure du Dakar désormais en Arabie Saoudite

Après l’Afrique et l’Amérique du Sud, place au Moyen Orient. David Castera, nouveau directeur du Dakar, présentera, mercredi, le tracé de de la 42e édition du plus célèbre des rallye-raids qui aura lieu en Arabie Saoudite (5 au 17 janvier 2020).

Une destination qui avait surpris lorsque l’officialisation est tombée en avril dernier. Mais ASO, organisateur du rallye-raid, avait l’envie de donner un second souffle à cette course à étapes en ouvrant un troisième chapitre avec la découverte du Moyen-Orient pour les cinq prochaines éditions.

Et si les paysages d’Arabie Saoudite sont assez peu connus, les pilotes devraient se régaler avec des étendues désertiques aux caractéristiques très variées permettant de construire un parcours complet. «Aller en Arabie Saoudite représentait une vraie opportunité et c’était le moment de tourner une page, avait confié en avril dernier le successeur d’Etienne Lavigne, ex-motard et copilote de Cyril Despres et Stéphane Peterhansel. On va offrir aux acteurs du rallye-raid des nouveaux paysages, une nouvelle aventure entre la mer Rouge et le golfe Persique.»

Explorer les pays de la région

Si tous les détails seront dévoilés lors de la conférence de presse prévue à l’Institut du Monde Arabe à Paris, ce mercredi, les organisateurs avaient indiqué au printemps que le parcours ferait plus de 9.000 kilomètres et partirait de Jeddah pour rallier Al Qiddiya, située à proximité de la capitale Riyadh où les pilotes passeront une journée de repos.

Autant dire qu’après onze années à traverser l’Amérique du Sud (Pérou, Bolivie), les participants devraient se régaler. Ce qui promet une belle bataille entre Nasser Al-Attiyah, tenant du titre, Stéphane Peterhansel ou encore Sébastien Loeb, qui rêvera d’enfin triompher. A noter, qu’un «petit nouveau» sera de la partie en janvier : Fernando Alonso.

Ce nouvel acte qui s’ouvre pour le Dakar, qui a vu le jour en 1978, ne compte rester seulement dans le royaume saoudien. Pour la suite, le directeur de la course a déjà indiqué qu’il y aurait des évolutions. «L’idée étant également, après une première édition 100 % en Arabie Saoudite, d’aller explorer les pays de la région comme Oman, la Jordanie, Abou Dhabi, l’Égypte», avait-il indiqué. Il n’y a plus qu’à attendre.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles