5 sportifs célèbres qui ont adopté un régime vegan

Lewis Hamilton est l'un des sportifs vegan les plus célèbres. [ANDREJ ISAKOVIC / AFP]

C'est une véritable lame de fond dans le milieu du sport. De plus en plus de sportifs de haut niveau adoptent le régime vegan, avec comme principale motivation d'améliorer leurs performances. Une tendance qui traduit le changement de perception vis-à-vis des régimes non carnés, alors que l'idée que la viande constitue une source essentielle de protéines commence à être remise en question.

Le succès actuel du documentaire «The Game Changers» sur Netflix, atteste de l'intérêt croissant vis-à-vis d'un régime à base de plantes. Et de la prise de conscience de ses bienfaits supposés : amélioration de la performance donc (moins de risques de blessures, récupération plus rapide...), mais également baisse du risque de cancer et de maladies cardio-vasculaires...

Voici les 5 sportifs de haut niveau actuels les plus connus qui ont adopté un régime vegan.

LewiS Hamilton (Formule 1)

Le quintuple champion du monde de Formule 1, ne manque pas une occasion de faire l'éloge du régime végétarien. «A 32 ans, je ne me suis jamais senti physiquement aussi bien de ma vie. Je me sens incroyablement en bonne forme et en bonne santé», avait-il ainsi déclaré à la BBC, interrogé sur la question. Et les arguements en faveur de la santé ne sont pas les seuls qui ont convaincu le champion. «Ce que nous faisons subir à la planète avec les émissions venant des vaches, c’est incroyable. Ils disent que ça représente plus que l’ensemble des émissions des avions et des voitures. La cruauté infligée aux animaux est horrible et je ne cautionne pas ça du tout. Je veux avoir une vie plus saine. Toutes les personnes devenues veganes que j’ai rencontrées m’ont dit que c’était la meilleure décision qu’elles avaient jamais prise», a déclaré le Britannique.

Kyrie Irving (Basket)

Le régime vegan fait des émules en NBA. Kyrie Irving fut l'un des premier à revendiquer ce choix. « J’ai suivi un régime à base de plante et je me suis détourné de toute viande animale. Je devais le faire pour retrouver mon énergie, je me sens très bien dans mon corps, déclarait le meneur des Brooklyn Nets en 2017. Je pense qu’on peut mettre ça dans la colonne des succès (...) Je n’ai pas changé de régime et je n’envisage pas de le faire. Ça marche très bien jusque-là. » Depuis qu'il a adopté un régime vegan, le joueur a vu ses performances monter d'un cran. Et il espère ainsi compenser les effets de l'âge : « Je voulais manger plus sain. C’était aussi une volonté d’être plus léger cette année pour soulager mes articulations et mes pieds. Je vieillis, vous voyez ce que je veux dire ? ».

Parmi les autres joueurs NBA ayant adopté un régime vegan, on citera notamment Chris Paul (Oklahoma City Thunder), DeAndre Jordan (Brooklyn Nets), Javalee McGee (Los Angeles Lakers), Jahlil Okafor (New Orleans Pelicans) ou encore Enes Kanter (Boston Celtics).

Venus et Serena Williams (tennis)

Véritables phénomènes athlétiques, les soeurs Williams sont l'une des meilleures preuves qu'on peut développer son corps et prendre du muscle sans avoir besoin de manger de la viande. 

Atteinte du syndrome de Sjögren, qui affaiblit son système immunitaire, Venus Williams avait adopté un régime vegan, mais aussi cru, dès 2013, sur le conseils de son médecin. Si cela lui a plutôt réussi, elle a confié récemment être revenu vers un régime vegan classique, s'autorisant désormais le riz, les lentilles, les pommes de terre et autre aliments cuits. 

Suivant l'exemple de sa soeur, Serena Williams a décidé elle aussi de franchir le pas. Elle a même lancé en 2018 sa propre ligne de vêtements vegan.

Chez les hommes, Novak Djokovic a affirmé avoir adopté dès 2016 un régime basé sur les plantes, mais refuse de se qualifier de «vegan». « Je me nourris à base de plantes depuis quelques années, c'est le secret de ma forme. Mais je n'aime pas dire que je suis vegan ou quoi que ce soit car je n'apprécie pas qu'on me donne cette "étiquette". Il y a des interprétations erronées quant à cette forme d'alimentation. Je précise aussi que je ne suis pas végétalien. En plus, je pense que c'est l'une des raisons pour lesquelles je récupère bien près mes matchs. Et je n'ai plus d'allergies alors que j'en avais auparavant. Je suis impliqué dans un documentaire sur ce sujet, vous devriez le regarder. Il s'agit d'un régime alimentaire à base de plantes, c'est tout ce que je peux vous dire », a-t-il déclaré. 

La légende Martina Navratilova était aussi végétalienne. 

Sergio Agüero (foot)

L'Argentin Sergio Agüero, qui évolue à Manchester City, a adopté un régime végétalien en 2018, dans le cadre de la préparation pour la Coupe du monde de football. Il semblerait toutefois qu'il s'autorise à manger des produits d'origine animale en dehors des périodes de compétition. Son compatriote Lionel Messi s'il n'est pas 100% vegan, a modifié son alimentation à l'âge de 27 ans, adoptant un régime majoritairement basé sur les plantes. Parmi les joueurs de foot revendiquant un régime 100% vegan on trouve Hector Bellerin (Arsenal), Jermain Defoe (Rangers FC), Chris Smalling (AS Roma), ou encore Serge Gnabry (Bayern Munich). 

patrik Baboumian 

Qautre fois vainqueur du titre «d'homme le plus fort du monde», Patrik Baboumian est devenu vegan en 2011, année lors de laquelle il a remporté son premier titre. Mesurant 1,71 mètres pour 116 kilos, il a notamment été ambassadeur de l'association PETA pour la défense des animaux.

Et aussi

Parmi les autres sportifs vegan, on citera notamment Kendrick Farris (haltérophilie), Tia Blanco (surf), Frank Medrano (bodybuilding), et les anciens sportifs David Haye (Boxe), Carl Lewis et Edwin Moses (athlétisme), Bode Miller (ski), Surya Bonaly et Megan Duhamel (patinage artistique), Colin Kaepernick (Football américain), Murray Rose (natation), Nate Diaz (UFC), Scott Jurek (ultra-trail)...

À suivre aussi

Le protoxyde d'azote se vend sous forme de cartouches de siphon à chantilly.
Santé publique Protoxyde d'azote : une proposition de loi présentée ce mercredi au Sénat pour protéger les jeunes du gaz hilarant
Parmi les enjeux majeurs des élections de jeudi figure bien évidemment le Brexit, mais aussi le système de santé public, la carrière de Boris Johnson ou encore l'avenir du Labour.
Politique Brexit, santé, avenir de Boris Johnson... Les enjeux des élections au Royaume-Uni
Santé Cancer du sein : la coloration des cheveux augmenterait les risques

Ailleurs sur le web

Derniers articles