Martin Fourcade renoue avec la victoire, quadruplé tricolore sur l’Individuel à Östersund

Martin Fourcade a signé sa première victoire de la saison en Suède. Martin Fourcade a signé sa première victoire de la saison en Suède.[Manzoni / Icon Sport]

Feu d’artifice tricolore à Östersund ! Les Bleus ont réalisé un quadruplé historique, ce mercredi, sur l’Individuel de la 1ère étape de la Coupe du monde de biathlon avec la première victoire de la saison de Martin Fourcade devant Simon Desthieux, Quentin Fillon-Maillet et Emilien Jacquelin.

Presqu’un an qu’il n’avait plus goûté aux joies d’un succès. Une éternité pour un champion de la trempe de Fourcade. Mais le septuple vainqueur du gros globe de cristal a tapé du poing sur la table et remis les pendules à l’heure en Suède. Le biathlète français a signé son retour au premier plan. Et de quelle manière. Comme à une époque pas si lointaine, il a été impérial sur les skis comme derrière sa carabine.

Seul ombre au tableau, son unique faute sur son dernier tir debout. Mais pas de quoi gâcher la fête et le début de sa rédemption après sa saison dernière plus que pénible terminée loin derrière son rival Johannes Boe. «Cette victoire fait beaucoup de bien ! C’est sans doute l’un des plus grosses satisfactions de ma carrière. C’était tellement dur la saison dernière. C’est une énorme satisfaction et fierté de revenir à ce niveau», s’est félicité le champion au micro de la chaine L’Equipe.

Avec ce succès, trois jours après sa prometteuse cinquième place sur le sprint, Martin Fourcade a retrouvé le dossard jaune, sa deuxième peau comme il aime l’appeler, mais surtout ses ambitions. «Il y a forcément des objectifs qui reviennent, a-t-il assuré. Je me prends au jeu. Il n’y a eu que deux courses, mais j’ai la certitude que j’ai envie de jouer. Le dossard jaune redevient un des objectifs de l’hiver.»

Mais la concurrence s'annonce féroce. Et elle se situe dans son propre avec ses acolytes Desthieux, Quentin Fillon-Maillet et Emilien Jacquelin, qui ont réussi un incroyable tir groupé derrière lui pour porter haut les couleurs de la France. Mais il ne faut pas oublier Johannes Boe, passé complétement à côté de sa course en terminant à la 10e place avec deux fautes au tir. Mais le tenant du titre norvégien aura à cœur de se reprendre, dès la semaine prochaine, à Hochfilzen (Autriche). En attendant l'étape autrichienne, le quatuor tricolore pourrait à nouveau faire des étincelles, ce week-end, sur le relais masculin.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles