Ligue 1 : l'OM renverse Bordeaux (3-1) et conforte sa place de dauphin

Les Marseillais confirment leur bonne forme.[Icon Sport]

Le coussin devient de plus en plus confortable. Vainqueur de Bordeaux (3-1), dimanche soir, en clôture de la 17e journée de Ligue 1, l’OM, deuxième, repousse les Girondins à huit points.

Et pourtant la soirée avait mal commencé lorsqu’au moment d’annoncer la composition d’équipe, Dario Benedetto était forfait. Les choses ne s’arrangeaient pas quand Yacine Adli, ancien joueur du PSG, décochait une frappe limpide qui venait heurter le poteau avant d’entrer le but de Steve Mandanda. Le joueur, formé au PSG, refroidissait l’Orange Vélodrome dès la demi-heure de jeu alors que les Marseillais dominaient.

Mais après avoir fêté les anciennes gloires africaines du club - juste après avoir officialisé la signature d’un partenariat avec l’Institut Diambars du Sénégal -, la présence au coup d’envoi de l’ancien joueur Djamel Belmadi, sélectionneur de l’Algérie, avec le trophée de la CAN 2019 et les 30 candidates au concours Miss France, il était dit que la soirée serait festive.

Terminer l'année sur deux victoires

Contre les hommes de Paulo Sousa, invaincus en six rencontres toutes compétitions confondues, André Villas-Boas est parvenu à trouver la solution et remettre à l’endroit son équipe qui a inversé la situation en seconde période.

C’est d’abord Jordan Amavi, complètement métamorphosé cette saison, qui remettait les deux équipes à égalité après un corner de Dimitri Payet (48e). Puis Morgan Sanson, lui aussi particulièrement changé depuis le début de la saison, profitait d’une erreur de la défense girondine pour donner l’avantage aux siens (60e). Enfin, Nemanja Radonjic, l’homme des fins de match, y allait de son nouveau but pour mettre en fusion tout le stade (92e).

«On a un peu plus de temps pour préparer Metz maintenant après cet enchainement de match», s’est réjoui AVB. Son équipe, qui enchaîne une sixième victoire consécutive, se rendra en effet chez les Grenats avant de finir cette année 2019 avec la réception de Nîmes, deux équipes mal classées. Autant dire que deux succès et Marseille passera les fêtes au chaud.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles