Ligue 1 : après son nul à domicile (3-3), le PSG rectifie le tir en s'imposant à Monaco (1-4)

Accrochés dimanche au Parc des Princes, les Parisiens se sont cette fois-ci imposés en principauté (1-3).[Icon Sport]

Paris s'est vengé. Trois jours après le nul impressionnant et inattendu au Parc des Princes (3-3), Monaco et le PSG se retrouvaient mercredi soir pour un match un retard de la 15e journée de Ligue 1. Et cette fois-ci, le club de la capitale s’est imposé (1-4).

Si certains s’attendaient à voir de nouveau une rencontre très accrochée, ce fut un peu moins le cas que lors de leur première opposition. La faute à des Monégasques, sans Islam Slimani (buteur dimanche), sûrement épuisés par leur incroyable débauche d’énergie. Mais également à l’approche de la rencontre de Thomas Tuchel et ses joueurs qui ont bien corrigé ce qui n’allaient pas.

Privé de Thomas Meunier, Juan Bernat, Marquinhos, Edinson Cavani et Leandro Paredes, le technicien allemand a dû sensiblement modifier son XI de départ. Mais pour autant, son équipe fut beaucoup plus sérieuse et appliquée surtout défensivement où elle a su neutraliser l’attaque monégasque emmenée par Wissam Ben Yedder et Gelson Martins.

Encore neuf matchs avant Dortmund

Les Parisiens n’ont en effet pas rencontré de difficultés et ont fait la différence par Kylian Mbappé (12e, 90e+1), Neymar (45e+2 sur penalty) et Pablo Sarabia (73e). «Avec tout ce qu’il s’est passé dans l’après match, on a voulu montrer qu’on était une belle équipe, a commenté l'international tricolore. Ca arrive d’avoir des équipes qui viennent nous accrocher à Paris.» 

Seul point noir, la mauvaise sortie de Keylor Navas sur le but monégasque (87e). Avec ce succès, les champions de France prennent huit points d’avance sur Marseille et se remettent dans le droit chemin dans la préparation de leur 8e de finale de Ligue des champions contre Dortmund. Mais il y a encore du travail d’ici là et surtout neuf rencontres à disputer. «Il y a toujours des choses à améliorer. Et encore, a confié Thomas Tuchel. On doit améliorer et montrer que l’on a la capacité de le faire. On a montré qu’on était capable de faire. On a encore fait des erreurs mais a fait beaucoup de bonnes choses.»

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles