Ubifrance lance "You buy France", site anglophone des exportateurs français

L'agence publique de soutien aux exportateurs français, Ubifrance, a lancé mercredi "You buy France", portail internet anglophone de promotion des entreprises françaises sur les marchés étrangers.[AFP/Archives]

L'agence publique de soutien aux exportateurs français, Ubifrance, a lancé mercredi "You buy France", portail internet anglophone de promotion des entreprises françaises sur les marchés étrangers.

Le site, qui vise à mettre en relation les entreprises françaises de toute taille avec des clients et des partenaires à travers le monde offre aux exportateurs français un "espace personnalisé", une messagerie intégrée, des liens vers les réseaux sociaux, un moteur de recherche en 20 langues...

"Le problème de notre pays n'est pas la demande de produits français qui n'a jamais été aussi forte mais notre capacité à produire en France et à exporter", a souligné le secrétaire d'Etat au Commerce extérieur Pierre Lellouche lors de la présentation du site au siège parisien d'Ubifrance.

"La mondialisation est au coeur de la campagne présidentielle", a-t-il observé, rappelant le déficit record "difficile" enregistré par le commerce extérieur français l'an dernier, à 69,6 milliards d'euros, alors que "l'Allemagne a réalisé 160 milliards d'excédents".

Accessible via le site d'Ubifrance (ubifrance.com), ce portail mutimédia fédère dès à présent 6.500 exportateurs français. "Notre objectif est de parvenir à 20.000 fin 2013", a précisé Pierre Lellouche.

UbiFrance, un établissement public adossé à Bercy, est présent dans une soixantaine de pays et compte 1.400 collaborateurs chargés d'accompagner les entreprises françaises sur les marchés extérieurs.

Vous aimerez aussi

L'administration Trump a donné son feu vert à la reprise totale des activités de la société de télécommunications chinoise ZTE, en dépit du tollé parmi les sénateurs américains [Johannes EISELE / AFP/Archives]
Commerce Malgré le tollé politique aux Etats-Unis, le Chinois ZTE reprend ses activités
La boulangerie autogérée de Montreuil le 5 juillet 2018 [Christophe ARCHAMBAULT / AFP]
Seine-Saint-Denis Dans une boulangerie autogérée de Montreuil, un pain au goût «anar» et solidaire
La Chine a commencé à imposer des droits de douane de rétorsion après le lancement par les Etats-Unis d'une guerre commerciale  [- / AFP]
Commerce Chine et Etats-Unis engagent «la plus grande guerre commerciale» de l'histoire

Ailleurs sur le web

Derniers articles