Etats-Unis : un code anti-piratage pour les opérateurs

Les fournisseurs américains d'accès à internet devraient prochainement se plier à un ensemble de règles pour combattre diverses formes de piratage informatique, suggérées jeudi par la commission fédérale des télécommunications américaine (FCC).[AFP/Archives]

Les fournisseurs américains d'accès à internet devraient prochainement se plier à un ensemble de règles pour combattre diverses formes de piratage informatique, suggérées jeudi par la commission fédérale des télécommunications américaine (FCC).

Un groupe de travail mandaté par la FCC, rassemblant une cinquantaine d'experts des communications, aussi bien professionnels qu'usagers, a en effet fait une série de recommandations, endossées par le président de la FCC Julius Genachowski.

"Les recommandations approuvées aujourd'hui identifient des solutions malignes, pratiques, volontaires qui amélioreront de façon concrète la cybersécurité des réseaux", a souligné M. Genachowski, cité dans un communiqué.

Parmi ces propositions, un "code de conduite" contre les réseaux d'"ordinateurs zombies", contrôlés à distance par des cybercriminels. Il engagerait les fournisseurs d'accès à informer leurs clients des risques encourus, les aider à prendre des mesures pour éviter que leurs ordinateurs soient ainsi contrôlés à distance, ou leur fournir une assistance en cas d'attaque de ce type.

Par ailleurs, le groupe de travail a recommandé que les fournisseurs d'accès se mettent d'accord sur les moyens de mieux sécuriser le système des noms de domaine DNS, et de fixer un cadre pour éviter les mauvais routages de trafic internet.

Plusieurs des plus grands fournisseurs d'accès américains, y compris AT&T, Verizon, Comcast etc. participaient à ce groupe de travail et se sont déjà engagés à suivre ses recommandations.

"Nous ne nous contentons pas de publier des rapports: des entreprises qui servent plus de 80% des internautes américains s'engagent à des solutions significatives pour d'importantes questions de cybersécurité", a souligné M. Genachowski.

Vous aimerez aussi

Ligue des Champions Ligue des Champions : matches en streaming, quels sont les risques ?
Facebook a annoncé le 28 septembre que quelque 50 millions de comptes avaient été piratés  [Lionel BONAVENTURE / AFP/Archives]
Internet Nouvelle crise pour Facebook, avec un piratage massif
Des French days moins longs et plus efficaces ?
Soldes Des French Days moins longs et plus efficaces ?

Ailleurs sur le web

Derniers articles