Les usages de Facebook dans la ligne de mire d'élus

Deux sénateurs américains se sont indignés au sujet des patrons qui réclament à certains de leurs employés leurs mots de passe --Facebook ou autres réseaux sociaux-- afin d'avoir accès à leurs données personnelles, a-t-on appris lundi au Congrès.[AFP/Archives]

Deux sénateurs américains se sont indignés au sujet des patrons qui réclament à certains de leurs employés leurs mots de passe --Facebook ou autres réseaux sociaux-- afin d'avoir accès à leurs données personnelles, a-t-on appris lundi au Congrès.

Les sénateurs démocrates Richard Blumenthal et Charles Schumer ont écrit au ministère de la Justice, ainsi qu'à une commission sur l'égalité au travail, pour réclamer une enquête sur ces pratiques. Les employeurs peuvent ainsi avoir accès à des données personnelles telles que des photos ou des détails biographiques.

"Je suis inquiet et scandalisé par des pratiques, qui se généralisent rapidement, de la part d'employeurs qui réclament les mots de passe Facebook ou d'autres informations confidentielles sur des réseaux sociaux", a estimé M. Blumenthal dans un communiqué daté de dimanche.

Les sénateurs réclament une interdiction de ces pratiques et demandent au ministre américain de la Justice Eric Holder de déterminer si elles violent ou non une loi censée protéger les détenteurs d'informations électroniques sur internet.

Vendredi, Facebook avait également protesté contre les pratiques des employeurs.

Erin Egan, responsable de la confidentialité sur Facebook a appelé les utilisateurs d'internet à ne pas donner leurs mots de passe à leurs employés, actuels ou futurs. "Ces derniers mois, nous avons constaté une augmentation navrante de cas d'employeurs (...) cherchant à accéder de façon indue aux pages Facebook des utilisateurs", avait indiqué Mme Egan.

À suivre aussi

Le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez, lors de la mobilisation unitaire contre le projet de loi visant le statut des fonctionnaires, le 9 mai à Paris [Thomas SAMSON / AFP/Archives]
Mouvement social Au Congrès de la CGT, les «gilets jaunes» sur toutes les lèvres
Le président américain Donald Trump lors d'une conférence de presse à l'issue de sa rencontre avec le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un, le 28 février 2019 à Hanoï [Saul LOEB / AFP]
Etats-Unis Donald Trump accuse son ex-avocat Michael Cohen d'avoir «beaucoup menti» devant le Congrès
Etats-Unis Pour son ex-avocat, Donald Trump est «un raciste, un escroc et un tricheur»

Ailleurs sur le web

Derniers articles