La France a un nouveau site pour les touristes

La France se dote d'une nouvelle vitrine en ligne pour mieux attirer les touristes étrangers: un site internet intitulé www.rendezvousenfrance.com a été lancé mardi, adossé à "un moteur de suggestions", pour mieux "rassembler et valoriser l'offre touristique"[AFP/Archives]

La France se dote d'une nouvelle vitrine en ligne pour mieux attirer les touristes étrangers: un site internet intitulé www.rendezvousenfrance.com a été lancé mardi, adossé à "un moteur de suggestions", pour mieux "rassembler et valoriser l'offre touristique".

Le site grand public a été lancé en 14 langues par Atout France, l'agence de développement touristique de la France, avec un contenu adapté en fonction des marchés ciblés. Une version expérimentale avait déjà cours depuis l'été 2011.

La France est la première destination touristique mondiale (76,8 millions de visiteurs internationaux en 2010) et entend le rester, bien que les Etats-Unis du président Barack Obama ambitionnent de lui ravir cette place.

Mais elle a été reléguée au troisième rang mondial derrière les Etats-Unis et l'Espagne en terme de recettes.

Le site s'appuie sur un méta-moteur de recherche baptisé "Hexatourisme", fruit d'une collaboration avec Voyages-sncf.com et la Caisse des Dépôts.

Le nouveau site permet de naviguer entre les régions avec une carte interactive. Il est doté d'une plateforme collaborative. Les remarques des internautes lui permettront d'évoluer. Il vise à devenir "le référent de l'offre touristique française à l'international", agrégeant hébergement, transport, activités culturelles, sportives, etc.

"L'idée est de rassembler au mieux l'offre au sein d'une stratégie. Parce qu'approcher l'hébergement sans la marque, sans la destination, aujourd'hui ça n'a plus de sens: nous sommes dans l'ère de la compatibilité +multicanal+", a déclaré le directeur général d'Atout France, Christian Mantei, en présentant le concept à la presse.

"Aujourd'hui nous manquons d'offre. Si nous ne mettons pas en oeuvre cette stratégie numérique, nous échouerons et nous perdrons encore des parts de marché", a estimé le directeur du Comité régional du tourisme (CRT) Paris-Ile de France, Jean-Pierre Blat.

En terme de référencement, il sera ouvert à tous les partenaires "pertinents", a dit M. Mantei.

Le but est de "créer une vraie équipe de France du tourisme", a résumé Aurélien Sallé, directeur de la stratégie numérique à Atout France.

Mais "pour l'instant ce n'est pas un produit fini, c'est une construction", a souligné M. Mantei.

Les activités de www.franceguide.com - un site visité actuellement aux Etats-Unis par 55.000 personnes par jour, par exemple, mais qui n'a pas su négocier le virage de l'arrivée des réseaux sociaux - seront transférées vers le nouveau site.

Les moyens investis dans l'opération par Voyages-sncf.com (VSC), le leader du voyage en ligne, n'ont pas été précisés.

VSC y trouvera son compte en facturant la prestation aux Comités départementaux et régionaux du tourisme, qui auront "la liberté complète de référencer" ou non tel ou tel prestataire touristique, a expliqué Yves Tyrode, le directeur général de Voyages-sncf.com.

En clair, les acteurs publics choisiront les acteurs marchands qu'ils voudront mettre en ligne.

Le nouveau concept a été présenté à l'ouverture à Paris du salon professionnel Rendez-Vous en France, où 675 exposants français présentent pendant deux jours leur offre touristique à 900 voyagistes internationaux.

Vous aimerez aussi

Fait divers Un pédophile emprisonné en recrute un autre sur Internet pour qu’il viole sa fille
Un ordinateur portable infecté par un rançongiciel dans le cadre d'une cyberattaque mondiale, en juin 2017  [Rob Engelaar / ANP/AFP/Archives]
Internet La France tente de relancer les négociations internationales sur le cyberespace
Internet Facebook Messenger : une nouvelle fonctionnalité pour supprimer un message dix minutes après son envoi

Ailleurs sur le web

Derniers articles