Les salariés surfent un peu moins sur internet

Les salariés français ont moins surfé sur internet depuis le bureau en 2011 par rapport à 2010, mais y ont quand même passé en moyenne 52 minutes par jour à des fins personnelles et 37 minutes pour des raisons professionnelles, selon une étude de l'éditeur de logiciels Olfeo.[AFP/Archives]

Les salariés français ont moins surfé sur internet depuis le bureau en 2011 par rapport à 2010, mais y ont quand même passé en moyenne 52 minutes par jour à des fins personnelles et 37 minutes pour des raisons professionnelles, selon une étude de l'éditeur de logiciels Olfeo.

Cette enquête, publiée jeudi et réalisée en 2011, a porté sur une cinquantaine d'entreprises de taille variable, représentant plusieurs milliers de salariés. Elle se base sur l'analyse des connexions fournies par les serveurs informatiques.

"Par rapport à 2010, les salariés ont passé cinq minutes de moins par jour sur internet: sept minutes en moins pour leur usage personnel et deux minutes en plus pour leur usage professionnel", constate Olfeo.

L'éditeur a calculé que l'usage personnel d'internet au bureau est responsable d'une chute de productivité de 12,4%, mais souligne tout de même que "par rapport à 2010, les salariés ont en 2011 travaillé 3,5 jours de plus par an grâce à la diminution du surf personnel au bureau".

Un employé consacre quand même un total de 5,2 semaines par an à naviguer sur le web à des fins personnelles depuis son lieu de travail, résume l'étude.

Parallèlement à cette analyse des connexions internet établies depuis le bureau, Olfeo a interrogé 150 salariés: ils "estiment" passer 1H52 chaque jour sur internet... et non pas 89 minutes comme constaté techniquement, souligne l'enquête.

Les salariés interrogés estiment également passer plus de temps sur internet à des fins professionnelles (60% de leur temps selon eux) que pour des raisons personnelles (40%), alors que l'étude montre l'inverse.

En tête des sites consultés à titre personnel arrivent Facebook, YouTube, Wikipedia, Le Bon Coin, les Pages jaunes et Ebay. Les connexions vers des sites de "sexe" ou de jeux en ligne récoltent chacun 5% des visites.

Vous aimerez aussi

Conso Les 12 meilleurs smartphones de 2018
Les usagers sont invités à répondre à un questionnaire rapide pour indiquer en temps réel l'état de l'encombrement de leur mode de transport.
Technologies Google va bientôt pouvoir vous dire si le métro est bondé
idées sorties Un nouveau lieu dédié à la culture Geek à Paris

Ailleurs sur le web

Derniers articles