Société Générale enrichit son offre numérique

La Société Générale va enrichir cette semaine son offre numérique en lançant notamment une plate-forme participative afin de recueillir les suggestions de ses clients, de plus en plus friands de nouvelles technologies pour la gestion de leurs comptes.[AFP/Archives]

La Société Générale va enrichir cette semaine son offre numérique en lançant notamment une plate-forme participative afin de recueillir les suggestions de ses clients, de plus en plus friands de nouvelles technologies pour la gestion de leurs comptes.

Ce développement digital intervient alors que les clients de la banque utilisent désormais principalement internet et les applications pour téléphones portables et tablettes pour la solliciter: 79% des contacts ont eu lieu par le numérique en 2011, contre 9% par le téléphone et 12% en agence.

"Il faut s'adapter en permanence. Il y a quatre mois, jamais je n'aurais imaginé qu'on soit par exemple à ce taux de connexions sur le mobile", avec durant cette période un bond de 200%, a souligné mardi lors d'une conférence de presse Erik Songeur, directeur du multicanal pour la Société Générale.

Baptisée "SG et vous", la plate-forme participative, présentée par la SocGen comme "la première sur la relation bancaire en France", devrait être lancée mercredi et permettre de poster questions ou avis sur le fonctionnement de la banque. Elle est ouverte à tous, y compris aux non clients de la Société Générale.

"C'est une opération qui a vocation à s'inscrire dans la durée avec deux aspects: le premier, c'est de dire à nos clients de nous faire part de leurs remarques; le second c'est de leur demander de nous faire part de leurs idées", a expliqué Olivier Chédeville, directeur de la stratégie multicanal de SocGen.

Autre nouveauté, qui sera déployée à tous les clients de la Société Générale vendredi, la gestion de budget permet de suivre en temps réel les dépenses, réparties en catégories (vie quotidienne, transports...) et de créer des alertes en cas de dépassement de seuils préalablement fixés.

Si les paiements par cartes ou les prélèvements permettent un classement automatique, les chèques doivent en revanche être répertoriés manuellement.

Des applications mobiles, qui ne sont pas réalisées par des banques, permettent déjà de suivre les dépenses en les classant par type, mais la Société Générale se targue d'offrir davantage de sécurité et d'affecter 90% des opérations automatiquement.

Vous aimerez aussi

José Adolfo Quisocala Condori
Histoire du jour A 13 ans, il dirige sa propre banque
piratage Cybersécurité : les bons réflexes des salariés
Finance La Banque de France met en garde contre la hausse de l'endettement privé

Ailleurs sur le web

Derniers articles