Samsung a vendu 20 millions de son smartphone Galaxy S3

Le géant sud-coréen de l'électronique Samsung Electronics a vendu plus de 20 millions de son dernier modèle de téléphone multifonctions, le Galaxy S3, depuis son lancement fin mai, sur fond de multiples batailles judiciaires avec son grand rival américain, Apple. [AFP] Le géant sud-coréen de l'électronique Samsung Electronics a vendu plus de 20 millions de son dernier modèle de téléphone multifonctions, le Galaxy S3, depuis son lancement fin mai, sur fond de multiples batailles judiciaires avec son grand rival américain, Apple. [AFP]

Le géant sud-coréen de l'électronique Samsung Electronics a vendu plus de 20 millions de son dernier modèle de téléphone multifonctions, le Galaxy S3, depuis son lancement fin mai, sur fond de multiples batailles judiciaires avec son grand rival américain, Apple.

Quelque six millions de Galaxy S3 ont été vendus en Europe après trois mois de commercialisation, 4,5 millions en Asie et quatre autres en Amérique du Nord, le reste étant vendu dans le reste du monde, a indiqué le groupe dans un communiqué.

Le Galaxy S3 "se vend trois fois plus vite que la version précédente, le Galaxy S2, et six fois plus vite que la première version", s'est félicité Samsung.

Le dernier fleuron de sa gamme de téléphones multifonctions est doté de capacités de reconnaissance du visage, de commandes vocales améliorées et d'un processeur plus puissant qui permet aux utilisateurs de rédiger leurs courriels tout en regardant des vidéos.

Son écran de diagonale de 4,8 pouces (12,2 centimètres) est plus grand de 22% par rapport à celui de son prédécesseur, le très populaire Galaxy S2.

Apple et Samsung, devenu numéro un sur le marché des portables devant le finlandais Nokia, s'opposent sur des violations de brevets devant les tribunaux de plusieurs pays dans le monde.

L'américain a remporté une victoire importante fin août aux Etats-Unis, mais a été en revanche débouté par un tribunal japonais, tandis qu'un juge coréen a récemment renvoyé les deux groupes dos à dos.

La bataille est particulièrement suivie vu l'effervescence actuelle sur le marché des tablettes informatiques et des téléphones multifonctions.

Vous aimerez aussi

Guo Ping (c), l'un des présidents tournants du géant chinois des télécoms Huawei lors d'une conférence de presse à Shenzhen, le 7 mars 2019 [WANG ZHAO / AFP]
Télécoms Huawei contre-attaque en justice face aux Etats-Unis
L'administration américaine livre une bataille depuis plusieurs mois contre Huawei et ZTE, qu'ils accusent de cyberespionnage.
Espionnage La Maison Blanche veut interdire Huawei et ZTE aux Etats-Unis
technologie Internet sur mobile enfin disponible à Cuba

Ailleurs sur le web

Derniers articles