Fronde autour d'une cagnotte de poker à 5 millions d'euros

Un tournoi de poker international organisé à Cannes jusqu'à dimanche par le groupe Partouche a connu un vent de fronde lorsque la cagnotte annoncée de 5 millions d'euros a été revue à la baisse jeudi par le PDG Patrick Partouche, finalement acculé à faire volte-face vendredi. [AFP] Un tournoi de poker international organisé à Cannes jusqu'à dimanche par le groupe Partouche a connu un vent de fronde lorsque la cagnotte annoncée de 5 millions d'euros a été revue à la baisse jeudi par le PDG Patrick Partouche, finalement acculé à faire volte-face vendredi. [AFP]

Un tournoi de poker international organisé à Cannes jusqu'à dimanche par le groupe Partouche a connu un vent de fronde lorsque la cagnotte annoncée de 5 millions d'euros a été revue à la baisse jeudi par le PDG Patrick Partouche, finalement acculé à faire volte-face vendredi.

Le tournoi 2012 rassemble 573 inscrits qui ont payé une participation à 8.500 euros, ce qui porte les sommes mises en jeu à quelque 4,2 millions d'euros, avec un premier prix à un million d'euros.

Le PDG du groupe ne souhaitait pas aller au-delà de cette somme jeudi, s'offusquant de toute accusation de tricherie, au cours d'une conférence de presse houleuse mise en ligne par Poker News.

Avant de faire un mea culpa 24 heures plus tard vendredi dans un communiqué en établissant la juteuse cagnotte ("prizepool" dans le jargon de la discipline) à 5 millions d'euros...

Estimant appliquer à la lettre les règlements du tournoi, Patrick Partouche a néanmoins reconnu vendredi à l'AFP "la confusion et le cafouillage d'une communication qui a été mal maîtrisée". Il a jugé que ses clients "ont pu être à tort convaincus d'un prize pool garanti".

Le responsable marketing du groupe, Jean-Jacques Ichaï, avait en effet souligné en juillet dans une interview à RTL9: "on est le seul tournoi en Europe et dans le monde où le prizepool est garanti", ajoutant "on garantit les 5 millions d'euros". Sa démission remise vendredi a été refusée par le PDG.

Vendredi matin, le propre site internet du groupe Partouche évoquait encore la somme de "5 millions d'euros" pour "le plus grand tournoi de poker d'Europe", tandis que certaines affiches promotionnelles ont pu mentionner 5 millions "garantis".

Excédé par les récriminations des joueurs, Patrick Partouche avait annoncé jeudi sous les huées des participants la fin du tournoi après l'actuelle édition 2012. Une décision qu'il a décidé de maintenir vendredi.

À suivre aussi

Kalidou Sow est l’une des références du poker français.
poker Kalidou Sow, égérie de PokerStars : «Mon parcours atypique prouve que rien n'est impossible»
poker Ivan Deyra décroche un troisième bracelet historique pour la France aux Championnats du monde de poker
Las Vegas accueille chaque année les prestigieux championnats du monde de poker.
poker Il joue 22 euros et part vivre son rêve américain à Las Vegas

Ailleurs sur le web

Derniers articles