Comment contourner la non-compatibilité 4G de l'iPhone 5

Le nouvel iPhone 5 lors de sa présentation, le 12 septembre 2012 à San Francisco [Justin Sullivan / Getty Images/AFP] Le nouvel iPhone 5 lors de sa présentation, le 12 septembre 2012 à San Francisco [Justin Sullivan / Getty Images/AFP]

Le nouvel iPhone5 d'Apple n'étant pas compatible avec la future technologie 4G française, les opérateurs contournent la difficulté et jonglent avec les solutions techniques pour proposer le meilleur débit possible aux usagers, quelque soit leur smartphone.

Comme l'iPad3 lancé en mars dernier, le dernier iPhone d'Apple n'est compatible qu'avec la norme 4G utilisée par les opérateurs de téléphonie mobile américains et laisse de côté les opérateurs français qui utilisent eux les bandes de fréquence 800 MHz et 2,6 GHz.

Les quatre opérateurs de réseaux mobiles Bouygues Telecom, Free Mobile, Orange France et SFR ont acheté fin 2011 ces fréquences 4G mises aux enchères par l'Etat pour la somme 3,6 milliards d'euros.

Cependant, cette technologie, qui permettra d'avoir depuis son mobile un débit internet équivalent à celui d'une ligne fixe très haut débit, n'est pour l'instant qu'en cours d'expérimentation dans plusieurs villes françaises et les offres commerciales ne sont attendues que courant 2013.

"Apple reste centré sur le marché américain", explique Stéphane Dubreuil analyste chez Sia-Conseil tout en soulignant qu'en Europe, la 4G est "tout juste émergente, et que ce n'est pas vraiment un argument de vente pour les opérateurs".

En effet, Orange comme SFR, insistent plutôt sur le fait que les utilisateurs du dernier né d'Apple pourront bénéficier chez eux de l'amélioration qu'ils ont opéré sur leur réseau 3G, permettant des débits importants jusqu'à 42 megabits.

"Pas de déception"

Delphine Ernotte Cunci, directrice exécutive d'Orange France indique ainsi proposer l'iPhone 5 "à tous ceux qui veulent profiter du H+, premier tremplin vers la 4G, qui couvrira plus de 60% de la population française fin 2012".

Même discours chez SFR qui souligne qu'il n'y a "pas de déception" sur la non-compatibilité de l'iPhone 5 avec la technologie 4G qu'il est tout juste en train de déployer.

De plus, l'iPhone "va évoluer, il y aura d'autres modèles", qui prendront en charge les normes européennes de la 4G espère-t-on chez Orange, tout en admettant "ne pas avoir de calendrier" pour cette annonce.

En fait, le prochain iPhone a tout intérêt à être compatible avec la 4G européenne car "ses concurrents Samsung, HTC ou LG le seront", explique encore M. Dubreuil.

En attendant un éventuel nouvel iPhone compatible avec les fréquences en 800 MHz et 2,6 GHz, Bouygues Telecom a pris un autre chemin en demandant à l'Arcep, l'autorité des télécoms, l'autorisation de réutiliser pour la 4G la bande 1.800 MHz, aujourd'hui utilisée par Bouygues Telecom, SFR et Orange pour la 2G, qui permet de transmettre la voix et des données de faible volume comme les SMS.

A sa demande, l'Arcep a lancé fin juillet une consultation auprès des opérateurs afin d'étudier la mise à disposition de cette bande de fréquences 1.800 MHz pour la 4G, qui devrait se terminer le 28 septembre.

"Nous sommes assez confiants dans une décision positive" de l'Arcep à notre demande, a assuré le directeur général de Bouygues Telecom Didier Casas, "car c'est la meilleure façon de développer le très haut débit mobile le plus rapidement possible en France", souligne-t-il.

L'opérateur se dit donc techniquement prêt à lancer des offres 4G dans la bande des 1.800 MHz au premier semestre 2013, notamment pour les possesseurs d'iPhone 5.

Free Mobile trouverait lui aussi son intérêt dans l'affaire, car Bouygues Telecom "a officiellement dit que si l'autorisation lui était donnée d'exploiter la 4G dans la bande 1.800 il était prêt à restituer une partie de ses fréquences 1.800 au quatrième opérateur".

Contrairement aux autres opérateurs, Free Mobile a remporté un lot dans la bande 2,6 GHz mais aucun dans la bande 800 MHz, lors des enchères.

Vous aimerez aussi

Apple est devenue jeudi la première entreprise privée à valoir plus de 1.000 milliards de dollars en Bourse [Josh Edelson / AFP/Archives]
Commerce Apple, première entreprise privée au monde à valoir 1.000 milliards de dollars en Bourse
Le nouveau magasin Apple Store à Milan en Italie, le 26 juillet 2018  [Piero CRUCIATTI / AFP]
Commerce Apple atteindra-t-il les 1.000 milliards en Bourse avec ses résultats ?
Les quatre voleurs ont commis leur forfait en à peine trente secondes.
Braquage Vidéo : un Apple Store dévalisé en moins de 30 secondes

Ailleurs sur le web

Derniers articles