iPhone 5 contre Samsung Galaxy S III, le face à face

Design, poids, écran, performance... les deux appareils ne se valent pas pour tout. [Mickaël Sizine / Direct Matin]

Sorti ce vendredi dans l’Hexagone, le très attendu iPhone 5 a été vivement moqué par son concurrent Samsung, dans une publicité controversée faisant l’éloge de son Galaxy S III, sorti le printemps dernier. Maintenant que les deux smartphones stars cette année sont sur le marché, l’heure est venue de les confronter.

 

Le design

Apple jour la carte de la sobriété, en oubliant le métal brossé sur la tranche dans sa version noire pour un sombre mate. Il s'agit là de la principale différence esthétique. Apple a également fait de véritables efforts sur le poids de son téléphone, en proposant un appareil de 112 g, soit 28 g moins que le 4S. Le Samsung demeure plus conventionnel, mais sa forme arrondie le rend plus agréable à tenir en main. Son gabarit est aussi légèrement plus imposant (133 g). Mais la faible épaisseur des deux téléphones, 7,6 mm pour l’iPhone 5 et 8,6 pour le Galaxy S III, leur permet de se glisser dans n’importe qu’elle poche de pantalon. Même des slims. Egalité.

 

L'écran

En ce qui concerne l’écran, le Samsung tire son épingle du jeu. Avec une taille de 4,8 pouces, le Galaxy S III est presque à mi-chemin entre le smartphone et la tablette. Il est ainsi tout à fait envisageable de l’utiliser pour regarder des films, lors d’un voyage en train par exemple. A côté, les 4 pouces de l’iPhone 5 (contre 3,5 pour le 4S) demeurent insuffisants. Néanmoins, l’écran Retina de l’iPhone lui offre une définition un cran au-dessus, malgré une résolution légèrement mois haute (1136 x 640, contre 1280x720 pour le Samsung). Avantage Samsung.

 

 

 

 

L'appareil photo

Ce ne sont pas sur les capteurs qu’Apple et Samsung peuvent se départager. Les deux appareils photo de 8 mégapixels sont d’une qualité exceptionnelle. Une petite différence est à noter pour les caméras frontales, à 1,9 mégapixels pour le Galaxy S III, contre 1,2 pour l’iPhone 5. Mais c’est du côté des options de capture que les deux fabricants se démarquent. Le tout nouveau mode «Diaporama» d’Apple permet de réaliser des prises de vue en mode panoramique, sans que l’image ne soit saccadée. Une défaut que l’on constate en revanche sur le smartphone coréen, qui se rattrape avec un mode rafale efficace, qui permet de réaliser jusqu’à 20 prises de vue consécutives. Avantage Apple.

 

L'autonomie

Près de 225 heures d’autonomie en veille, ou 8 heures en communication avec l’iPhone 5, contre 790 heures en veille pour 11h d’appel avec le Galaxy S III. Tout est dit. Avantage Samsung.

 

Les commandes vocales

Sur iPhone, les commandes vocales via Siri ne nécessitent pas forcément d’exagérer l’articulation des mots. Par ailleurs, Siri s’exprime d’une manière claire et fluide, ce qui tranche avec la voix assez robotique du S Voice de Samsung. Avantage Apple.

Au final, les deux smartphones sont au coude à coude. L'iPhone 5 demeure un smartphone très élégant, à la conception soignée et avec des options de grande qualité. Le nouveau mode panoramique pour les photos est très bien réalisé et participera sans doute au succès de ce téléphone. De son côté, le Galaxy S III se montre plus polyvalent, et son principal atout, et pas des moindres, est la taille de l'écran.

À suivre aussi

Étude Les transports français parmi les plus compétitifs au monde
Société Mariage homosexuel et adoption : clivage droite/gauche
Présidentielle Retraite: Le projet des candidats sur le système par points

Ailleurs sur le web

Derniers articles