Apple demande plus d'indemnisation à Samsung

Le siège social de la firme Apple à à Cupertino en Californie. Le siège social de la firme Apple à à Cupertino en Californie.[KEVORK DJANSEZIAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP]

Le groupe informatique américain Apple a demandé à recevoir plus de 700 millions de dollars de dommages et intérêts supplémentaires après s'être vu octroyer un milliard de dollars par un juge californien, tandis que Samsung a demandé un nouveau procès.

Dans un document de justice enregistré vendredi tard, "Apple demande un amendement au verdict existant pour augmenter les dommages et intérêt de 707 millions de dollars", estimant que les dommages et intérêts reçus ne couvrent pas suffisamment les enfreintes de Samsung à ses brevets de design, les enfreintes de brevets en connaissance de cause.

Apple veut que les dommages et intérêts couvrent "tout les produits contrevenants", insiste le document.

Par ailleurs, dans un document séparé, Samsung souligne que "les contraintes du tribunal sur le calendrier du procès, les témoins et documents de preuves étaient sans précédant pour un litige de brevet de cette complexité et ampleur et ont empêché Samsung de présenter un dossier complet et équitable en réponse à des nombreuses accusations d'Apple".

"Samsung demande par conséquent respectueusement au tribunal un nouveau procès avec un délai adéquat (de préparation) et un traitement équitable pour les parties", ajoute-t-il.

Apple et Samsung s'accusent mutuellement de violation de brevets devant les tribunaux de toute une série de pays, avec des résultats jusqu'ici mitigés.

Apple a remporté une victoire importante en août aux Etats-Unis, un jury de Californie demandant la condamnation de Samsung à une amende de plus d'un milliard de dollars.

Le groupe américain a en revanche été débouté par un tribunal japonais, et renvoyé dos à dos avec Samsung par un juge coréen.

Apple est numéro un mondial des tablettes informatiques devant Samsung, et les positions sont inversées sur le marché des téléphones multimédias (smartphones).

 

A lire également : 

Les dessous de la lutte d'Apple contre samsung

Apple veut bannir 8 smartphones Samsung de la vente

Vous aimerez aussi

L'ex-secrétaire d'Etat Georges Tron (d) et l'avocat Eric Dupond-Moretti (g) au tribunal de Bobigny (Seine-Saint-Denis), le 12 décembre 2017 [JACQUES DEMARTHON / AFP/Archives]
Justice L'ancien secrétaire d'Etat Georges Tron sur le banc des accusés
Selon le témoin clé d'un procès à New York, la famille du basketteur Deandre Ayton aurait bénéficié de dessous de table [Kevin C. Cox / GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP/Archives]
Etats-Unis Malgré procès et scandales, l'argent reste tabou dans le sport universitaire
Justice Procès Pastor : une affaire à rebondissements

Ailleurs sur le web

Derniers articles