Bruxelles exhorte les Etats européens à investir dans le haut débit

La commissaire européenne chargée des Nouvelles technologies, Neelie Kroes [Georges Gobet / AFP/Archives] La commissaire européenne chargée des Nouvelles technologies, Neelie Kroes [Georges Gobet / AFP/Archives]

La commissaire européenne chargée des Nouvelles technologies, Neelie Kroes, a exhorté mardi les Etats membres de l'UE à investir dans le haut débit, sans quoi l'Europe risque de se laisser irrémédiablement distancer par la Chine et les Etats-Unis.

"L'argent privé ne peut pas tout faire et le haut débit a besoin d'un soutien public", a souligné Mme Kroes lors d'un discours à Bruxelles. "Sans investissements, nous condamnons nos citoyens à des connexions lentes avec des pannes fréquentes", a-t-elle insisté.

"Si nous n'investissons pas, des millions de personnes vivant dans les régions peu densément peuplées vont se retrouver du mauvais côté du fossé numérique", a encore mis en garde Mme Kroes.

Elle a rappelé que l'Europe était à la traîne des Etats-Unis, où 80% des ménages ont accès à une bande passante à 100 mégaoctets/seconde. En Chine, a-t-elle rappelé, 35 millions de raccordements à la fibre optique doivent être effectués au cours de la seule année 2012, alors que seuls 1% des Européens y ont accès.

La Commission européenne a proposé un plan baptisé "Connecting Europe Facility", qui prévoit de réserver une enveloppe de 50 milliards d'euros pour des projets d'infrastructures considérés comme stratégiques dans les réseaux de transport, d'internet et d'énergie. La Commission espère inciter le secteur privé à co-financer ces projets, grâce à un effet de levier.

Au sein de ces 50 milliards d'euros, la Commission a prévu d'en consacrer 9,2 à l'investissement dans les réseaux à haut débit, avec pour objectif de permettre à 45 millions de foyers européens d'avoir accès à l'internet à haut débit.

Le plan "Connecting Europe" doit s'inscrire dans le budget pluriannuel des 27 pour la période 2014-2020, auquel un sommet sera consacré les 22 et 23 novembre, et dont l'enveloppe globale fait actuellement l'objet d'âpres négociations entre Etats.

Vous aimerez aussi

Technologies Google ouvre son labo à Paris
Internet Le gouvernement en campagne contre les faux sites administratifs
Journées du Patrimoine L'Elysée lance sa boutique en ligne

Ailleurs sur le web

Derniers articles