Seules 5% des TPE et PME françaises utilisent le "cloud computing"

Logo de "cloud computing" sur le stand Microsoft au salon CeBIT d'Hanovre, le 2 mars 2011 [Johannes Eisele / AFP/Archives] Logo de "cloud computing" sur le stand Microsoft au salon CeBIT d'Hanovre, le 2 mars 2011 [Johannes Eisele / AFP/Archives]

Seules 5% de petites et moyennes entreprises françaises utilisent le "cloud computing" destiné à gérer à distance leurs données informatiques, mais elles se disent majoritairement prêtes à choisir une solution française pour les stocker, selon un sondage TNS Sofres/Cloudwatt.

L'enquête a été réalisée par téléphone du 12 au 21 septembre selon la méthode des quotas, auprès d'un échantillon de 800 dirigeants de Très petites entreprises (de 0 à 19 salariés) et de Petites et moyennes entreprises (20 à 249 salariés).

Publié mardi, ce sondage a été commandé par la nouvelle société Cloudwatt, co-entreprise d'Orange et Thales spécialisée dans des offres +cloud+ (qui a aussi bénéficié d'un financement de l'Etat de 75 millions d'euros) et qui met en avant la garantie de stocker sur le sol français les données informatiques qui lui seraient confiées.

Si 5% des entreprises sondées indiquent connaître et utiliser l'informatique en nuage, 68% avouent ne "pas connaître du tout" cette technologie.

Les TPE comme les PME connaissant le "cloud" (soit 32% du panel) sont cependant majoritairement (65%) persuadées que sa pratique va se généraliser.

Et elles sont également 74% à déclarer être prêtes à choisir une entreprise française pour stocker leurs données informatiques, "à prix et niveau de service égaux", plutôt que de les confier à un groupe européen ou américain.

Deux projets français concurrents - Cloudwatt, co-entreprise Orange/Thales, et Numergy, lancée par SFR et Bull - ont simultanément pris forme ces dernières semaines et parient sur des solutions "souveraines" pour concurrencer les géants informatiques Cisco, IBM, Microsoft, Google ou Amazon.

Vous aimerez aussi

Ligue des Champions Ligue des Champions : matches en streaming, quels sont les risques ?
Facebook a annoncé le 28 septembre que quelque 50 millions de comptes avaient été piratés  [Lionel BONAVENTURE / AFP/Archives]
Internet Nouvelle crise pour Facebook, avec un piratage massif
Des French days moins longs et plus efficaces ?
Soldes Des French Days moins longs et plus efficaces ?

Ailleurs sur le web

Derniers articles